×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Sidi Bouzid: Grande affluence d’estivants

    Par L'Economiste | Edition N°:2096 Le 29/08/2005 | Partager

    . Ils viennent de différentes régions du Maroc et aussi de l’étranger. Commerçants et restaurateurs satisfaits de leur saisonLa saison estivale touche à sa fin, mais la station balnéaire de Sidi Bouzid n’en continue pas moins d’afficher le plein de visiteurs. Destination très prisée par les nationaux, Sidi Bouzid commence à drainer également une clientèle internationale. Malheureusement, la commune de Moulay Abdallah dont relève la station ne dispose pas de chiffres estimatifs. Cependant, commerçants et restaurateurs jugent que la saison a été très bonne cette année, dépassant parfois même leurs atteentes. Ils en veulent pour preuve leurs chiffres d’affaires et aussi le taux de fréquentation de leurs établissements et le nombre d’étrangers venus s’approvisionner ou faire la fête chez eux. Cette année, les Casablancais ont été les plus nombreux à venir se faire bronzer sur le sable fin de cette plage de l’Atlantique. Des Français, Suisses, Allemands et aussi des Japonais sont venus découvrir le site balnéaire. En plus d’artistes et plasticiens marocains de renom, ont compte aussi des artistes américains du groupe Billy Stone. Pour Nabil Barbouch, président de l’Association des restaurateurs de Doukkala-Abda et propriétaire du restaurant “Le requin bleu”, cette année, de sérieux et importants efforts ont été consentis par la commune en matière de propreté à Sidi Bouzid. Malheureusement, le contrat établi avec la société de nettoiement Segedema prend fin le 30 septembre prochain, déplore le restaurateur. Autre regret, l’animation n’a pas été à la hauteur cette année. La saison estivale constitue aussi une grande manne pour les spéculateurs de l’immobilier. Les loyers des maisons et villas meublées flambe. Les locaux qui se louent entre 200 et 300 DH par jour l’hiver, sont cédés entre 600 et 800 DH selon la situation et le standing du mobilier. Cette location informelle ne facilite pas le recensement des visiteurs par les autorités locales. De nombreux estivants préfèrent habiter pour beaucoup moins cher à El Jadida, à trois kilomètres seulement de la station balnéaire. Pour passer la journée à Sidi Bouzid, ces estivants font la navette en voiture ou en autobus, particulièrement bondés en cette période. D’autres baigneurs se déplacent en grand nombre à pied.Autre constat: de nombreux Marocains sont devenus de grands amateurs de restaurants. “Le Requin Bleu” surplombant la plage, connaît une affluence record de gourmets de différents horizons. “Nous avons revu nos prix à la baisse pour encourager les nationaux et les MRE”, explique Nabil Barbouch. Le restaurant est actuellement en négociation pour un partenariat avec le TO français Orange Fram. Lequel a déjà envoyé des groupes de touristes français pour test comme le veut la tradition, avant d’établir les contrats définitifs. Le Requin Bleu est déjà en partenariat avec le TO Atlas Voyages. En plus des collaborations avec des entreprises comme Sonasid, Nestlé ou encore la société italienne Danielli et avec Beujin. Après le mois de Ramadan, le restaurateur promet une nouvelle carte gastronomique plus attrayante et encore moins chère. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc