×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Sida: Un réseau associatif créé

    Par L'Economiste | Edition N°:2659 Le 26/11/2007 | Partager

    . Objectif: Renforcer la lutte contre l’épidémie . Une marche pour célébrer la journée mondialeUNE bonne nouvelle qui ne dure pas longtemps. Il apparaît en effet que les estimations sur le nombre des personnes infectées par le VIH dans le monde contenues dans le dernier rapport de l’Onusida ont fait l’objet d’une mauvaise interprétation. «Le nombre des infections passé de 40 millions à 33,3 millions ne reflète pas le recul de l’épidémie,» précise Hakima Himmich, présidente de l’Association de Lutte Contre le Sida (ALCS). «La baisse des estimations se justifie par la révision par des méthodes modernes qui ont permis l’actualisation du nombre de personnes vivant avec le virus,» ajoute-t-elle. Ainsi, le sida reste toujours champion des plus graves problèmes de santé publique mondiale du siècle.Le Maroc est également intéressé par ce problème car une estimation de 2000 nouvelles infections a été enregistrée entre 2005 et 2006. Le nombre estimé des porteurs du virus est passé ainsi de 18.000 en 2005 à 20.000 en 2006. Cette situation a amené l’ALCS, l’Association Marocaine de Solidarité et de Développement (AMSED), l’association soleil et sida entreprise à constituer le Réseau associatif contre le sida (RAC Sida) le 2 novembre. «Notre objectif est de renforcer les efforts pour endiguer les effets du sida au Maroc», explique Tijania Birouk Thépegnier, vice-président de Sida Entreprise Maroc. Cette association, récemment créée et qui regroupe une coalition d’entreprises marocaines, avait lancé un appel aux dirigeants d’entreprises pour mettre en place, au sein de leurs établissements, un programme de lutte contre le sida. «Nous avons réussi à attirer les grands groupes industriels et continuons à en attirer d’autres», ajoute Birouk Thépegnier. La mobilisation des effectifs de ces entreprises se stabilise en revanche à 40%. Le caractère volontaire de la démarche en est la cause. Par ailleurs, les 5 ans à venir promettent beaucoup de travail aux membres de l’ALCS. En effet, le budget de 1,9 million de dollars (environ 15 millions de dirhams) alloué par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a permis d’établir un programme d’action constitué de 7 projets, dont certains ont démarré en juillet. Il s’agit notamment du programme de prévention de proximité auprès des professionnelles du sexe (P.P.F), le programme de prévention dans les milieux de travail (P.P.O), le projet de prévention auprès des transporteurs routiers et le projet de prévention auprès des migrants, en majorité des subsahariens (3500 migrants ont déjà bénéficié des services de l’ALCS).Une prochaine manifestation est programmée pour le 1er décembre, date de la journée mondiale de lutte contre le sida. Il s’agit d’une marche symbolique et nationale à Casablanca. «Cet événement est une manière de sensibiliser la population aux dangers de cette épidémie de plus en plus propagée», annonce Himmich. La marche sera également l’occasion de célébrer le 5e anniversaire du numéro Allo… info sida: 081002525 Elle permettrait également de mobiliser une plus large population et éviter ainsi de nombreuses contaminations.


    Récompense

    LES actions menées par l’ALCS ont été saluées au niveau international. L’association a été désignée coordinateur du Civil Society Action Team (CSAT) du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour la région MENA. Et dernièrement, l’ALCS a été accréditée par la commission européenne pour devenir membre du Forum européen de la société civile sur le VIH/SIDA. Elle est devenue ainsi la seule organisation non européenne parmi la quarantaine d’ONG accréditées.Redouane HAJJAJ

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc