×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sida: Les laboratoires Abbott baissent les prix de leurs médicaments pour l'Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:986 Le 30/03/2001 | Partager

. La firme américaine compte mettre ses produits à la disposition d'organismes qualifiés, qui se chargeront de la distributionLe groupe pharmaceutique américain Abbott a annoncé au cours de cette semaine, après Merck et Bristol-Myers Squibb, qu'il allait baisser significativement le prix de ses médicaments pour la thérapie antisida au profit des pays africains. Les deux produits-phares des laboratoires Abbott, à savoir Kaletra (lopinavir/ritonavir) et Norvir (ritonavir), seront effectivement mis à la disposition des malades africains au prix coûtant, selon un communiqué du groupe. Le test du sida “Determine™ HIV-1/2” est également compris dans cette offre. Il se caractérise par la rapidité et la facilité d'utilisation et permet de détecter l'infection sans nécessiter d'instrumentation lourde. Le Fonds des Laboratoires Abbott, la branche des oeuvres caritatives du groupe américain, avait déjà entamé son action humanitaire en juin 2000 avec l'opération “Step Forward, for the world's children” (Un pas en avant, pour les enfants du monde). C'est un programme qui est principalement destiné aux orphelins et enfants atteints du sida, qui seront d'ici 2010 au nombre de 40 millions dans les pays en voie de développement, à en croire les chiffres avancés par l'USAID.La firme américaine a indiqué qu'elle compte mettre ses produits à la disposition d'organismes qualifiés, qui se chargeront de les distribuer aux personnes atteintes de sida en Afrique, dans le cadre d'un “programme thérapeutique solide et durable”. Abbott entend par “organismes qualifiés”, les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux, les différentes organisations des Nations-Unies et les établissements de santé nationaux et internationaux. . Pas de possibilités de réexportationCes produits pour l'Afrique “doivent être utilisés dans les pays concernés sans possibilité de réexportation”, souligne M. Sean McKercher, directeur régional Abbott Afrique, basé en Afrique du Sud. Ce pays compte l'un des taux les plus élevés au monde de malades atteints du sida. Ce qui a d'ailleurs suscité la création de plusieurs réseaux de commerce tendant à baisser le plus possible les prix. Le gouvernement sud-africain avait accepté en décembre dernier l'offre d'un autre laboratoire américain, Pfizer, de fournir gratuitement pendant deux ans du Diflucan qui traite certaines maladies opportunistes liées au sida. A noter par ailleurs que c'est Axios Internationale, une entreprise conseil, spécialisée dans les domaines reliés à la santé, qui se chargera de la coordination du programme de distribution des médicaments à l'échelle internationale pour le compte d'Abbott. La firme opère déjà dans plusieurs pays y compris le Maroc. Pour le moment, Kaletra et Norvir ne sont pas encore disponibles au Maroc, assure M. Jaouad Benamer, directeur Abbott Maroc, en attendant l'accomplissement des formalités de brevets et licences.


Dates-clés

Fondés depuis plus d'un siècle (en 1888) par le Dr Wallace C. Abbott, les laboratoires du même nom sont considérés comme les pionniers de l'industrie pharmaceutique moderne. La firme, basée à Chicago, était l'une des cinq premières entreprises ayant commencé la production et la commercialisation de la pénicilline. En 1985, Abbott a mis au point le premier test qui permet de détecter le sida. Norvir (ancienne version), un traitement qui allonge l'espérance de vie des sidéens, est lancé en 1996 sur le marché mondial. La nouvelle version du même médicament a été lancée en 1999. Elle a obtenu l'autorisation pour être distribuée en 2000. A. E.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc