×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Settat prépare sa campagne agricole

    Par L'Economiste | Edition N°:2643 Le 01/11/2007 | Partager

    . 182.000 hectares traités. Un pool de compétences pour une stratégie agricole  Pas question d’attendre la pluie. Les services provinciaux en charge de l’agriculture ont en effet démarré les préparatifs de la campagne agricole. Partant du constat que la province connaît une année de sécheresse sur trois, les superficies destinées à la céréaliculture, aux légumineuses et à l’arboriculture ont été identifiées. Ainsi, quelque 453.000 hectares ont été réservés aux cultures de blé tendre (153.000 ha), de blé dur (128 000 ha) et à l’orge (156.000 ha). Le maïs sera cultivé sur 11.000 ha. Les légumineuses, lentilles, fèves, petits pois et pois chiches occuperont respectivement 53.000, 24.000, 11.000, 10.000 et 8.000 ha. Par ailleurs, 43.000 hectares ont été retenus pour les forages, 8.000 pour les arbres fruitiers et 18.000 pour les cultures maraîchères.Et 72.000 ha seront mis en jachère. A noter que 182.000 ha sur les 650.000 réservés à l’ensemble à ces cultures ont déjà été travaillés.Concernant les semences sélectionnées, 96.124 quintaux ont été commercialisés à travers 15 points de vente répartis sur le territoire de la Province. Pour rappel, l’Etat a décidé l’année dernière d’octroyer aux agriculteurs une subvention de 115 DH/quintal dans le cadre de la politique d’aide et de soutien à l’agriculture. Autre priorité, l’incitation à la mécanisation afin de permettre la modernisation du secteur agricole. Des aides seront accordées dans ce sens. Le montant de cette subvention atteint 40% du prix d’un tracteur. Elle se situera entre 35 et 60% pour les autres outils mécaniques. A noter aussi qu’un grand projet de vulgarisation des terres bour  dans les communes rurales d’Aïn-Nzagh et Ouled Saïd est sur le point de voir le jour. D’un montant de 48,5 millions de DH, le projet concerne 30.000 ha et va recourir à la technique du semi-direct. Quant aux taux d’intérêt sur les prêts destinés au financement des investissements agricoles, ils ont été maintenus à 5,5 %. Ceux des intérêts sur les crédits alloués au titre de la présente campagne seront de 5 %.Le cheptel bénéficie également d’une attention particulière de la part des pouvoirs publics. Ainsi, plus de 92.000 quintaux d’orge subventionnée ont été mis à la disposition des éleveurs dans un premier temps. 10.680 autres quintaux viendront renforcer les stocks lors d’une deuxième opération. A ce jour, quelque 86 % des réserves ont été commercialisées.De notre correspondant, Abdallah ECHAKHS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc