×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Economie

Semences de pommes de terre
Le Maroc premier marché de l’Irlande

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Il importe 8.000 tonnes sur 30.000 exportées . La production locale de semences presque inexistante Ils viennent chaque année d’Irlande du Nord pour tester de nouvelles variétés de semences de pommes de terre. Une vingtaine d’optenteurs, créateurs de variétés de pommes de terre, sont en visite au Maroc du 20 au 24 juin. Parmi eux, des responsables du ministère irlandais de l’Agriculture. Ils se sont réunis, lundi 21 juin, à la résidence privée de Denis Healy, consul général de Grande-Bretagne à Casablanca. Les essais ont commencé en janvier dernier dans les régions de Salé, Berrechid et Meknès et les résultats obtenus permettront de développer des types de semences encore plus adaptés aux conditions climatiques du Maroc. Le marché marocain est le premier en termes d’importance et de volume pour les Irlandais. Selon Jim McCreight, propriétaire d’une société d’import-export de semences en Irlande du Nord, cette dernière exporte au Maroc entre 8.000 et 9.000 tonnes de semences sur un volume global de 30.000 tonnes. Les besoins du marché marocain étant de 45.000 tonnes de semences. . Résistance aux maladiesCette année, les essais ont porté sur la «Tes Desiree», variété la mieux adaptée aux conditions locales, souligne McCreight. En effet, l’Irlande du Nord, comme la Scotland, est connue pour ses semences de qualité. Les spécialistes le confirment: «Plus on remonte vers le nord, dans les pays à climat froid, plus la qualité de semences est meilleure». Elles se conservent et résistent mieux aux maladies. Pour le Maroc, l’Irlande du Nord vient en troisième position, comme pays exportateur de semences de pommes de terre, après la Hollande et l’Ecosse. Pourtant, selon Abdelhakim Khatib, revendeurs de semences, les variétés de l’Irlande sont de bonne qualité, mais elles sont moins exposées que les autres. Il fait allusion à un déficit en communication dont les Irlandais sont aujourd’hui conscients. Et pour convaincre l’agriculteur marocain, la démarche qui consiste à faire des essais réguliers dans des régions ciblées du Maroc est incontournable. L’innovation en matière de semence est importante dans la mesure où le rendement en dépend. Selon un spécialiste du ministère de l’Agriculture, cela peut aller du simple au double. Encore faut-il que l’agriculteur utilise les bons fertilisants pour que la variété puisse extérioriser tout son potentiel, souligne-t-il. Cette année, le Maroc a exporté 50.000 tonnes de pommes de terre. Principalement vers la Grande-Bretagne et la France. Une bonne performance si l’on tient compte des appréciations des professionnels. Ces quantités sont écoulées sur le marché européen entre décembre et mars, période où les pommes de terre fraîches ne sont pas disponibles dans ces régions. . Absence de programme de sélectionAu Maroc, il y a une seule société de production de semences de pommes de terre. Constat s’expliquant par le fait que les agriculteurs préfèrent les produits étrangers. S’y ajoute l’absence d’un programme national de sélection de pommes de terre et de création de variétés. Les responsables du ministère expliquent cet état de fait par une question de priorités. Les céréales, les légumineuses et les plantes fourragères ont la priorité en matière de création sur les cultures maraîchères, explique-t-on. Mostafa BENTAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc