×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Sécurité & gardiennage
Une activité en plein boom

Par L'Economiste | Edition N°:1773 Le 21/05/2004 | Partager

. Les besoins des entreprises se multiplient . Dictés par un impératif de qualité et non plus de quantité “Assurer la sécurité de leurs locaux et de leurs clients devient un besoin vital pour les entreprises”. Laïla Benseddik, DG de LBS services, une société spécialisée dans l’hygiène et la sécurité, est consciente de l’importance de ce secteur. Selon elle, et sous l’impulsion des attentats de Casablanca du 16 mai 2003, la profession répond à une nouvelle logique. “La nouvelle conjoncture met en concurrence non seulement des offres commerciales mais aussi des approches et des pratiques managériales”, indique Benseddik. En effet, le développement et la nécessaire réorganisation de l’activité ont donné lieu à une évolution verticale considérable. C’est ainsi que plusieurs branches connexes à ce secteur ont évolué, telles que l’importation et la commercialisation du matériel de surveillance et les prestations en formation relative à ce métier. “Les métiers de sécurité dépassent aujourd’hui l’image de l’agent de sécurité statique qui vous demande de passer sous le détecteur de métaux”, explique un spécialiste. D’après lui, l’offre sécuritaire s’est beaucoup développée pour englober les maîtres chiens (qui opèrent davantage dans les grands événements et dans les parkings automobiles), les agents de contrôle des lieux sécurisés à distance, ou encore des cellules de sécurité dédiées à un site donné. D’ailleurs, le développement de l’offre a été accompagné d’une multiplication des entreprises opérant dans cette branche d’activité. Pour n’en citer que quelques-unes, CRS, GAAS system groupe, RMO groupe... Il faut dire que le contexte a été marqué par une “prise de conscience considérable par les entreprises, l’administration et les représentants diplomatiques au Maroc de la valeur ajoutée qu’apportent les sociétés de surveillance et de gardiennage”, ajoute Benseddik. Grâce au nouveau souffle que ces nouvelles entreprises ont réussi à donner à cette activité au Maroc, l’approche quantitative de la période “avant 16 mai” a avantageusement cédé la place à une approche qualitative maîtrisée. Il en est ainsi de la politique sociale dans laquelle les nouveaux acteurs cherchent à se différencier par rapport aux opérateurs classiques par une meilleure qualité de sélection et surtout de formation des ressources humaines. Idem pour la stratégie managériale axée sur un nouveau paramétrage commercial: “Il s’agit d’une meilleure connaissance du marché, de prix parfaitement étudiés et de besoins entièrement cernés”, tient à préciser la DG de LBS services. Il convient de rappeler que partout dans le monde, l’intérêt pour les systèmes de sécurité grandit. Parmi les techniques les plus récentes et non moins sophistiquées, l’on peut citer la biométrie. Celle-ci permet l’identification et l’authentification d’une personne sur la base de caractères physiologiques ou de traits comportementaux automatiquement reconnaissables et vérifiables. Désormais, il est possible d’authentifier une personne grâce à sa rétine, son iris ou même sa voix. Même si au Maroc, ces techniques ne sont pas encore très répandues, leur introduction ne saurait tarder. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc