×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Sécurité alimentaire: Le «Made in China» épinglé

    Par L'Economiste | Edition N°:2865 Le 22/09/2008 | Partager

    . Présence de mélamine dans certains produitsLa Chine est dans la tourmente. Le géant asiatique a encore du chemin à parcourir en matière de sécurité alimentaire. Au moins quatre enfants sont morts et des milliers sont tombés malades après avoir bu du lait auquel avait été ajoutée de la mélamine. Il s’agit d’un produit chimique qui permet un taux plus élevé en protéine. Cette substance provoque des calculs rénaux et parfois le blocage des fonctions rénales. De la mélamine a été découverte dans du lait liquide commercialisé par trois des plus importantes sociétés laitières (Mengniu, Yili et Guangming) du pays à la suite d’une inspection nationale déclenchée après le scandale du lait en poudre contaminé qui a éclaté la semaine dernière. Aucun produit douteux n’a cependant été découvert chez deux autres grands acteurs du marché du lait, Sanyuan et Nestlé. Les autorités avaient admis que deux des compagnies laitières incriminées dans le scandale exportaient leurs produits (Burundi, Gabon, Bangladesh, Birmanie et Yémen). Pire encore, le lait classique avait également été infecté. A Hong Kong, ce sont les glaces et les yaourts qui posent problème. Le Centre pour la sécurité alimentaire (CFS) a annoncé avoir découvert de la mélamine dans huit boissons, glaces et produits laitiers commercialisés par Yili et demandé leur rappel. La liste noire des produits ne s’arrête pas là: cochons dopés aux anabolisants, poissons bourrés d’hormones, nourriture pour chiens et chats contenant également de la mélamine... Jouets, médicaments, cosmétiques, alimentation, plusieurs produits chinois jugés dangereux ont provoqué, avant le lait maternisé, des scandales dans le monde ces dernières années. Ces crises survenues en cascade ont porté un rude coup à l’image du «Made in China». Justement, pour y remédier, le gouvernement a décidé de s’attaquer au problème en réformant le système de supervision de la sécurité alimentaire. Près de 18 personnes ont été déférées devant la justice dans cette affaire.F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc