×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sanyo devient une filiale de Panasonic

Par L'Economiste | Edition N°:3175 Le 22/12/2009 | Partager

. Après une acquisition de 50,27% des titres du premier. Naissance d’un géant des technologies environnementalesLe groupe d’électronique japonais Sanyo est devenu hier lundi une filiale de son compatriote du même secteur Panasonic, aboutissement de l’acquisition de la moitié du capital du premier par le second qui ambitionne de devenir ainsi un géant des technologies environnementales.Panasonic, qui avait annoncé en décembre 2008 son intention de prendre son voisin Sanyo sous son aile, a confirmé il y a dix jours la réussite de l’offre publique d’achat (OPA) amicale effectivement mise en œuvre un mois auparavant.Il a obtenu 50,27% des titres de Sanyo pour environ 405 milliards de yens (3 milliards d’euros). «Un nouveau groupe Panasonic est né qui va s’attacher à réaliser rapidement des synergies maximales pour renforcer sa compétitivité internationale en profitant des atouts techniques de chacune des deux sociétés», se sont réjouies lundi les deux firmes dans un communiqué conjoint.En adoptant son cadet Sanyo, Panasonic, groupe emblématique de l’industrie nippone du vingtième siècle, mondialement connu pour ses appareils audiovisuels, va enrichir son catalogue de produits et élargir ses activités à des domaines jugés très porteurs.Panasonic ambitionne de devenir l’entreprise la plus en pointe dans le secteur de l’électronique/électroménager environnemental, et de jouer un rôle de premier plan dans celui des nouvelles énergies (cellules/panneaux photovoltaïques, piles à combustible, batteries lithium-ion).Encore convalescent après une longue cure d’amaigrissement (quelque 15.000 suppressions de postes et cession de plusieurs activités), Sanyo s’est en effet attaché ces dernières années à développer essentiellement des produits bons pour l’environnement, la santé et l’hygiène.Panasonic, heurté par la crise, possède quant à lui un large éventail de téléviseurs (plasma, cristaux liquides), enregistreurs, appareils photo numériques et autres produits électroniques grand public de bonne facture, ainsi qu’un catalogue important d’équipements électroménagers.Il prévoit d’élargir considérablement son offre à destination des zones populeuses (Chine, Inde, Russie, Brésil) où les foyers devraient se doter massivement de ce type d’appareils domestiques, promettant de faire des efforts sur les prix sans compromis sur la fiabilité technique.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc