×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Santé: L'UE fait don de 50 ambulances

    Par L'Economiste | Edition N°:911 Le 07/12/2000 | Partager

    . Les véhicules ont été acquis dans le cadre du programme d'appui à la santé maternelle et néonataleLe parc d'ambulances a été renforcé de 50 nouveaux véhicules. Ces derniers, offerts par l'Union Européenne (UE), ont été livrés lundi 4 décembre lors d'une cérémonie présidée par MM. Thami El Khyari, ministre de la Santé et Lucio Guerrato, ambassadeur et chef de la Délégation de la Commission Européenne à Rabat.L'acquisition de ces ambulances entre dans le cadre d'un programme d'«appui à la santé maternelle et prénatale« financé par la Commission Européenne pour un montant de 96 millions de DH (9 millions d'Euros). L'objectif visé est de réduire les taux de la mortalité infantile et maternelle, encore très élevé au Maroc notamment en milieu rural. Selon M. El Khyari, pour 100.000 naissances vivantes, 228 femmes trouvent la mort, soit 3 à 4 décès par jour. Autant d'orphelins. Le ratio de la mortalité néonatale est aussi alarmant: pour chaque 1.000 nouveau-nés, 19 meurent, soit 33 décès par jour. M. Guerrato estime que ces taux demeurent «anormalement élevés« et se trouvent «en contradiction avec le niveau de développement socio-économique du pays«. Les 50 ambulances devront améliorer l'accès aux services de santé pour les zones enclavées. Un plan directeur pour les acquisitions futures sera par ailleurs élaboré à partir des données collectées du projet «appui à la santé maternelle et néonatale«.Ce projet agit essentiellement pour la prévention des grossesses à risque et des complications obstétricales (d'accouchement). Les actions menées à ce niveau ont essentiellement trait à la sensibilisation aux dangers des naissances rapprochées, aux méthodes de planification familiale et au suivi prénatal. Le projet s'attache également à améliorer les conditions de prise en charge des accouchements par les structures offrant les soins d'urgence. Un plan de réhabilitation et d'équipement de maternités hospitalières, des maisons d'accouchement et des centres de santé est mis en place. Vingt provinces devront en bénéficier. Autre volet important de ce projet, la formation du personnel médical. Deux conventions de partenariat ont été signées avec les Facultés de médecine de Rabat et Casablanca pour former quelque 400 médecins et 1.600 infirmiers aux soins obstétricaux d'urgence, à la réanimation du nouveau-né, à l'anesthésie-réanimation, à l'échographie, etc.A noter qu'en plus de ce projet, le Ministère de la Santé et l'UE développent un partenariat dans les domaines de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, le sida et la prévention de la toxicomanie. Un programme d'ajustement du secteur de la santé a été dernièrement approuvé dans le cadre du programme MEDA II. Il devra coûter quelque 500 millions de DH. C'est le plus grand projet d'ajustement sectoriel financé par l'UE. O. M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc