×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Salon international d’agriculture de Meknès
    Une plus grande ouverture sur l’international

    Par L'Economiste | Edition N°:2371 Le 28/09/2006 | Partager

    . 20 pays et 400.000 visiteurs attendus . 600 exposants sur 92.000 hectaresEt de deux pour le salon international d’agriculture de Meknès (SIAM) qui a connu l’année dernière un franc succès. Prévue du 19 au 26 avril, l’édition 2007 table sur quelque 600 exposants marocains et étrangers. Quelque 20 pays et 400.000 visiteurs y sont également attendus. Pour les initiateurs de cet événement, l’un des objectifs est de développer les échanges entre les différents intervenants en matière d’expertise, de savoir-faire et d’expérience. «Il s’agit également de favoriser le transfert de nouvelles technologies, de développer la compétitivité agricole marocaine et de promouvoir des partenariats», a déclaré le ministre de l’Agriculture, Mohand Laenser, lors d’un point de presse tenu mardi dernier à Rabat, en présence du wali de Meknès, Hassan Aourid. La deuxième édition du salon s’articulera autour de thèmes permettant de répondre aux enjeux et aux opportunités du secteur. Pour cela, le salon sera structuré en huit pôles thématiques (partenariat, technologie, agrofournitures, régions, agri-environnement, produits, matériels agricoles, animaux vivants). Selon les organisateurs, l’accent sera mis sur l’élevage et le machinisme agricole, pôles jugés attractifs lors de la dernière édition. Les 16 régions du Maroc devront également bénéficier d’une attention particulière, en misant notamment sur les richesses et spécificités locales. Le tout sera installé sur 18 pavillons et des espaces services répartis sur une superficie globale de 92.000 m2. Des éléments qui font du SIAM le plus grand et le plus important salon professionnel du Maroc. A cela s’ajoutera un critère de taille, celui du chiffre d’affaires par visiteurs. Le SIAM ambitionne ainsi de devenir un espace non seulement d’exposition, mais d’affaires. Des animations scientifiques et culturelles (débats, conférences, tables rondes) et des concours (meilleur élevage, meilleur stand, meilleure qualité de produit…) sont également au programme. Une campagne de communication autour de cet événement sera lancée aussi bien au Maroc qu’à l’étranger, notamment en Europe. De quoi confirmer le succès remporté par le salon l’année dernière et son positionnement sur l’échiquier de tels événements dans le monde. Rappelons que l’édition 2006 avait bénéficié d’une grande attention royale. Elle s’était déroulée sur le site situé à Sahrij Souani sur une superficie équipée de 23.000 m2. Elle a connu la participation de 472 exposants répartis en pôles avec des entreprises étrangères en provenance de 12 pays, «alors que nous nous attendions à un maximum de trois pays», a dit Laenser. Trois organismes internationaux (Conseil oléicole international, FAP et USAID) étaient de l’événement. Quelque 325.000 visiteurs s’y étaient rendus, contre 200.000 attendus. Mais le plus grand défi relevé cette année-là reste les délais records dans lesquels le salon a été organisé. «Certains partenaires étrangers auxquels nous avions fait appel ont même refusé de s’engager, vu le peu de temps dont nous disposions. Mais nous avons relevé ce défi», a dit Laenser. T. Q.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc