×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Salon flottant: Les Turcs amarrent à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:3224 Le 03/03/2010 | Partager

. 78 exposants de différents secteurs . Montant global de l’opération: 2 millions d’eurosLes industriels turcs ne lésinent pas sur les moyens. Ils affrètent un bateau et s’attaquent au marché nord-africain. Après l’Egypte, la Libye, la Tunisie et l’Algérie, c’est au tour du Maroc. Le navire-salon flottant Ankara a fait hier escale au port de Casablanca pour une journée d’exposition. Au total, ce sont 78 exposants qui ont présenté leurs produits aux professionnels marocains. Coup global de l’opération: 2 millions d’euros. Un budget qui en dit long sur les ambitions commerciales et industrielles des Turcs sur ces marchés-relais de croissance. Mais ce n’est pas la première fois que les Turcs tiennent leur salon via une expédition maritime. Au tout début de la République turque, son fondateur, Mustapha Kemal Atatûrk, a eu l’ingénieuse idée de lancer pour la première fois cette croisière d’industriels en 1926. Le but étant de promouvoir les produits turcs mais surtout de pouvoir donner aux participants l’occasion de nouer des contacts d’affaires à l’étranger. Ce qui semble avoir été fait. En tout cas, c’est ce qui ressort des déclarations d’une trentaine d’exposants. Quant aux visiteurs, exclusivement des professionnels, ils ont la conviction que les produits turcs «sont d’une très bonne qualité». Un argument sur lequel insistent les exposants qui mettent en valeur des certifications aux normes UE. «A cela s’ajoutent les prix très compétitifs», souligne un fabricant de remorques pour camions. Une compétitivité qui n’est plus à démontrer. Les activités représentées au salon flottant vont des machines pour céramique aux cuisines en passant par les ascenseurs, le matériel médical et paramédical, les panneaux solaires, les matériaux de construction, pièces détachées pour auto, design industriel… Pour ce salon flottant, ce sont l’Etat et les chambres professionnelles turcs qui l’ont subventionné. Quant au prix moyen de la participation, il est de 15.000 dollars par exposant. Le prix comprend la location et aménagement du stand ainsi que les frais de voyage. Autre originalité de l’expédition: les exposants ne paient pas de droits de douane pour leurs produits puisque ces derniers restent sur le bateau. A noter aussi que l’initiative fait suite à l’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie signé en 2004. L’objectif à ce niveau est d’anticiper le démantèlement tarifaire pour les produits des deux pays. Aujourd’hui, les droits de douane sont de 10%. En 2015, l’on passera à zéro droit. Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc