×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Salon de l’automatisme
    Les dernières innovations à Paris
    De notre envoyé spécial à Paris, Hassan El ARIF

    Par L'Economiste | Edition N°:2915 Le 04/12/2008 | Partager

    . Elles sont dévoilées en première mondiale. 350 exposants venus des quatre coins du monde CRISE ou pas crise, le Salon de l’automatisme, des solutions électriques et de la mécatronique ne s’en soucie pas outre mesure. En effet, pour sa deuxième édition, qui se tient du 2 au 5 décembre à Paris, le SCS Automation & Control a opté pour une nouvelle marque commerciale : SCS Paris 2008. Selon les organisateurs, «cet événement est mieux ciblé, plus efficace et mieux orienté vers l’international». Il se veut «un rendez-vous unique, dédié à la performance des processus industriels et regroupe en un seul endroit des solutions électriques, d’automatismes et de mécatronique à l’usage des industriels». Ce salon a pour ambition de répondre aux besoins de conception, de développement et d’optimisation des industriels avec, en prime, plus d’économie, d’efficacité et de productivité. S’étendant sur une superficie de 12.500 m2, le SCS s’adresse à des opérateurs à la recherche de solutions à la fine pointe de la technologie pour automatiser leur production, mieux gérer leur consommation d’énergie, produire dans le respect des normes de qualité, gagner en productivité… Pour sa première édition, le SCS a reçu plus de 27.000 visiteurs. Cette année, ils seront encore plus nombreux. Il s’agit de décideurs de haut niveau: ingénieurs, cadres, techniciens, dirigeants de bureaux d’étude, R&D. Plusieurs secteurs sont ciblés, mais cette année quatre filières marchés sont particulièrement mises en vedette: agroalimentaire, équipementiers automobile, papier/carton, chimie/pharmacie. «Ce salon permet de s’informer sur les nouveautés, parce que dans notre domaine il faut constamment se tenir à jour. Mais en même temps, on peut dénicher de nouvelles affaires», déclare Ahmed Bennani Dakhama, directeur général de LEI, représentant officiel au Maroc de Weg. Notamment un leader international d’origine brésilienne de l’automation et autres solutions énergétiques. A la faveur de son déplacement parisien, Bennani Dakhama ne cache pas son souhait de décrocher d’autres cartes parmi les firmes internationales présentes, même si «cela est assez laborieux». Le SCS Paris 2008 rassemble des exposants venus des quatre coins du monde: sont présents, outre le pays organisateur, la Belgique, les Etats-Unis, la Chine, Taiwan, République tchèque, Turquie, Pays-Bas, Japon, Tunisie… Le Maroc brille par son absence. Au fil des stands, l’on se croirait dans un salon ayant plutôt pour thématique la science-fiction, tellement les appareils et autres composants exposés sont plus sophistiqués les uns que les autres. La deuxième édition du SCS Paris se veut d’ailleurs résolument tournée vers l’innovation. Et c’est à croire que les 350 exposants se sont donné le mot. En effet, ils proposent, dans leur écrasante majorité, des solutions qui viennent tout juste de sortir de leurs laboratoires de recherches. Nombre d’entre elles ont été présentées en première mondiale à l’occasion du salon parisien.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc