×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Salon de Dubaï des technologies
Présence discrète des Marocains
De notre envoyé spécial, Bouchaïb EL YAFI

Par L'Economiste | Edition N°:1870 Le 07/10/2004 | Partager

. A peine six entreprises se sont partagées un espace de 18 m2. Vingt stands pour les Egyptiens!Elles sont six entreprises marocaines des technologies de l’information (TI) présentes cette année au Gitex. Guidées par le CMPE (centre marocain pour la promotion des exportations) en partenariat avec l’Apebi, elles viennent rencontrer leurs partenaires ou des clients potentiels contactés un peu avant la tenue du salon. Le Technopark est de la partie pour promouvoir le secteur des TI et exposer des opportunités d’affaires avec les entreprises installées dans ses locaux. L’Apebi de son côté a prévu une présentation sur les technologies de l’information au Maroc. Elle reprend les différents aspects d’investissement dans le secteur. “Des visiteurs ont été fortement impressionnés par le niveau d’expertise des opérateurs marocains et souhaitent nouer des partenariats”, note Khalid El Ibrahimi, directeur général de GSImaroc. Sa société a dû conclure 4 partenariats avec des groupes TI locaux lors du Gitex 2003.Malgré les efforts fournis, la participation des six entreprises marocaines présentes au Gitex reste mitigée. Les responsables le disent aussi. Elles exposent dans un stand d’un peu plus de 18 m2. “Une présence sans phase avec le niveau de développement du secteur des technologies d’information au Maroc”, se désole El Ibrahimi. Ce dernier ne cache pas son mécontentement quant à cette présence quelque peu effacée du Maroc au Gitex, “un des plus importants salons des TI dans le monde”. Le CMPE a pris en charge 50% du budget de cette participation. Mais “peu d’entreprises pouvaient engager les frais du déplacement”, souligne Abdellatif Benider, directeur général de Insoft. Les PME du secteur, dont le concept du Gitex correspond à leurs activités, disposent de peu de moyens financiers pour s’y rendre. Les grandes entreprises du secteur sont des éditeurs de solutions pour la monétique, qui en général ne sont pas intéressés par le Gitex. Elles préfèrent exposer dans les salons spécialisés pour toucher les professionnels de la finance. Les entreprises égyptiennes sont présentes à travers plus de 20 stands, très bien aménagés et adoptant la même charte de présentation. Le gouvernement égyptien a subventionné ses entreprises à hauteur de 300.000 euros. Le concours de l’Etat est fortement sollicité dans ce cas, “puisque ce n’est pas uniquement nos structures que l’on représente, mais l’ensemble du secteur ; le gouvernement a inscrit les TI comme secteur prioritaire de l’économie, mais rien n’est fait à ce niveau pour promouvoir cette industrie localement”, conclut El Ibrahimi.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    mareaction[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc