×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Salafin: La folie des souscriptions

Par L'Economiste | Edition N°:2662 Le 29/11/2007 | Partager

. Le marché prédit un grand succès. Les guichets du syndicat de placement pris d’assaut Débordé! C’est le maître-mot qui règne chez les membres du syndicat de placement depuis le début des souscriptions, hier matin 28 novembre. «Il m’a fallu deux heures de queue pour pouvoir souscrire», affirme un investisseur. «Nous avons constaté un afflux massif des souscriptions dès le premier moment. Une clôture anticipée nous paraît inévitable», affirme Amine Bouabid, président du directoire et directeur général de Salafin, qui redoute la spéculation lors des premières cotations, dans 15 jours. Le groupe BMCE Bank peut se préparer déjà à savourer la réussite de l’introduction en Bourse de sa filiale spécialisée dans le crédit à la consommation, Salafin. Dès les premières heures du lancement des souscriptions, tous les guichets ont connu un rush sans précédent des investisseurs. Quasiment tous les analystes de la place s’accordent à dire que l’opération sera largement sur-souscrite même si toutes les mesures pour limiter l’inflation des souscriptions ont été prises (pas de levier, pas de procuration… cf. www.leconomiste.com). Ils prédisent également que les souscriptions seront fermées dès la fin de la deuxième journée, c’est-à-dire aujourd’hui 29 novembre. Cette possibilité de clôture anticipée a été mise en place pour éviter une très faible allocation si la demande est trop forte. La clôture interviendra éventuellement sur recommandation des conseillers financiers et coordinateurs globaux de l’opération (BMCE Capital Conseil et CFG Finance) qui doivent informer la Bourse des valeurs de Casablanca le jour même avant 14 heures. Toutes les modalités de cette opération se passent sous le contrôle de la Bourse et du CDVM.Ce qu’il faut retenir, c’est que, même en cas de clôture anticipée, toutes les dates des étapes qui suivent ne seront pas décalées. Ainsi, la fixation du prix aura lieu le 10 décembre, celle de la remise des allocations aux membres du syndicat de placement le 13. Et enfin celle de la première cotation aura lieu le 17 décembre. L’opération a déjà commencé à alimenter toutes les conversations. Les investisseurs, notamment les petits porteurs, ne cachent pas leur intention de souscrire le maximum autorisé dans la notice d’information. Ce qui laisse croire que la sur-souscription sera très forte pour cette tranche-là. Said MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc