×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique

    Sahara: Tractations à Bruxelles
    De notre correspondant permanent, Aziz BEN MARZOUQ

    Par L'Economiste | Edition N°:2919 Le 12/12/2008 | Partager

    . Les présidents du Corcas et du Polisario reçus à la Commission européenneLE leader du Front Polisario, Mohammed Abdelaziz, a été reçu, à sa demande, par la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, le 11 décembre à Bruxelles. Une porte-parole de la commissaire s’est bornée à indiquer à L’Economiste que la rencontre avec Mohammed Abdelaziz a permis à Ferrero-Waldner de rappeler la position de l’Union européenne qui soutient les efforts des Nations unies pour trouver une solution au conflit du Sahara, une solution juste et acceptée par les deux parties et dans le cadre des Nations unies. La commissaire a également espéré que la nomination du nouvel envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU au Sahara pourra continuer à appuyer les négociations en vue d’une solution agréée par les deux parties. La rencontre de la commissaire avec la délégation sahraouie n’a donné lieu à aucun communiqué ni conférence de presse de la part de la Commission. Les représentants du Polisario ont, quant eux, organisé une conférence réservée «aux seuls journalistes invités», en majorité algériens. Aucun journaliste marocain n’a reçu une invitation. Dans la foulée de la visite du leader du Polisario, la commissaire européenne a également reçu une délégation du Corcas (Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes), conduite par son président, Khalihenna Ould Errachid (qui s’est fait accompagner par Gagmoula Bent Abbi, membre de la Chambre des représentants et originaire du Sahara). La commissaire européenne a réitéré le même message à la délégation marocaine en lui expliquant que l’Union européenne prend soin d’écouter les avis des deux parties et espère que les deux parties sauront appuyer les efforts de l’ONU en vue d’une solution du conflit dans le cadre des Nations unies.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc