×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Sagem Sécurité dans le Plan «10.000 ingénieurs»

    Par L'Economiste | Edition N°:2651 Le 14/11/2007 | Partager

    . Un accord de 5 ans avec Al Akhawayn pour former 100 ingénieurs . Un certificat d’ingénieur en biométrie et un emploi à la cléSagem Sécurité Maroc et l’université Al Akhawayn ont signé le 12 novembre à Casablanca, une convention de partenariat pour la formation de 100 ingénieurs dans le domaine des technologies de l’information sur une période de 5 ans. La filiale du groupe Sagem Sécurité, sélectionnera de jeunes diplômés justifiant une formation scientifique d’un niveau licence ou équivalent. L’université s’engage à recevoir ces jeunes sur son campus où ils suivront un enseignement d’une année au terme de laquelle ils recevront un certificat d’ingénieur spécialisé en biométrie. Ce certificat sera délivré par Sagem Sécurité Maroc. Tous ces jeunes intégreront par la suite Sagem Sécurité Maroc ou le cas échéant, l’une des filiales de la maison mère.Outre les «modules» techniques, la formation comprend une part importante des langues et de communication. Ce partenariat permettra aux jeunes licenciés de bénéficier de réelles opportunités de carrières dans des secteurs de technologies de pointe. Cette convention a été signée par Rachid Benmokhtar Benabdellah, président d’Al Akhawayn, et Hamid Benbrahim El Andaloussi, président de Sagem Sécurité Maroc et délégué général du groupe Safran, sous le regard du président de la CGEM, Moulay Hafid El Alamy pour signifier ainsi l’engagement des entreprises dans le chantier de création de l’emploi.«Cette collaboration est la preuve de la vocation de notre université à être un acteur ouvert sur les entreprises nationales et internationales, notamment dans les secteurs technologiques à forte valeur ajoutée», affirme Rachid Benmokhtar Benabdellah. Sagem Sécurité partage la même conviction et insiste sur l’importance des formations dans les domaines des technologies futures. Ce deal s’inscrit dans la stratégie de Sagem, celle «d’assurer un transfert de savoir-faire technologique pour former des compétences marocaines dans les domaines de la biométrie et de la sécurité, pour supporter sa rapide croissance internationale», explique Hamid Benbrahim El AndaloussiL’initiative de Sagem Sécurité est la volonté de participer à l’effort de formation des compétences dans les domaines de technologie de pointe, domaines dans lesquels le Maroc, à travers le plan Emergence nourrit de grandes ambitions. D’autres avant elle, Microsoft, Cisco,… avaient lancé des programmes de reconversion des lauréats d’université. Dans les quatre ans à venir, Sagem Sécurité va recruter 200 ingénieurs dont la moitié provenant du programme initié avec Al Akhawayn. A rappeler que Sagem fait partie du groupe Safran spécialisé dans plusieurs grands domaines: la navigation, les systèmes aéronautiques, l’optronique et les systèmes aéroterrestres et la sécurité. Wafa Abyad

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc