×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    Safi veut mieux défendre sa pêche

    Par L'Economiste | Edition N°:1990 Le 31/03/2005 | Partager

    . La Chambre des pêches maritimes de l’atlantique Nord ouvre une annexe. L’ex-capitale mondiale de la sardine veut retrouver son lustre d’antanL’annexe de la Chambre des pêches maritimes de l’atlantique Nord Casablanca sera opérationnelle début avril. Les locaux de la nouvelle administration sont aménagés et les fonctionnaires seront en service dès le premier du mois, souligne Abdelmajid Smires, président de la Chambre de cette région. L’ouverture de cette représentation est justifiée par la dimension du port de Safi et son importante activité de pêche. L’objectif de la Chambre de l’atlantique Nord Casablanca est de se rapprocher des professionnels de la pêche pour donner plus d’élan à ce secteur dans cette région. Le but est aussi évidemment d’améliorer les conditions de travail et de résoudre localement les problèmes éventuels ainsi que les difficultés d’ordre économique, fiscal, financier ou les tracasseries administratives. “Notre politique est de faciliter au maximum la tâche de nos professionnels. Afin que leur productivité augmente, ce qui ne peut être que profitable pour Safi”, assure le président. . Réduire les nuisancesDans les années 70, Safi était considérée comme la capitale mondiale de la sardine. “Pourquoi ne pas redonner à la ville son lustre d’antan”, estime Smires. Le port connaît certes des problèmes de pollution liés à certaines activités industrielles, ajoute-t-il. Là aussi les responsables affirment avoir entrepris des mesures pour réduire les nuisances et promettent de faire de cette question un chantier prioritaire. En tout cas, l’optimisme est de mise quant à l’avenir de la région puisque l’assemblée générale de l’institution a décidé d’ouvrir à Safi cette première représentation de la chambre en dehors de Casablanca. Safi va bénéficier de la proximité de l’administration de la chambre, témoigne de son côté Abdelouahed Rouagubi, délégué des Pêches maritimes de la ville. La province compte 423 navires et donc au moins autant d’armateurs. Plusieurs armateurs peuvent s’associer autour de la propriété d’un seul navire. Le secteur est donc bien représenté avec en plus les usines et les chantiers navals. La pêche côtière avec les palangriers, les sardiniers (senneurs) et les chalutiers représentent 17% de l’activité nationale. Ajoutons à cela les 5% de la pêche artisanale sans compter la pêche à pied et la pêche sportive. Le secteur de la pêche reprend de plus en plus du tonus avec actuellement 29 usines en activité dans la ville (16 conserveries, le reste dans le conditionnement et le traitement du poisson frais, les unités de congélations, et des sous-produits que sont l’huile et la farine du poisson). Il est à rappeler également que ce sont 32.000 marins qui sont inscrits auprès de l’administration de la délégation des Pêches maritimes de Safi. La contribution de l’annexe de la chambre sera donc la bienvenue. Cependant, à condition de la disponibilité sur les lieux du président de la Chambre des pêches maritimes de l’atlantique Nord Casablanca, indique Mohamed Taleki, DG de l’Union des pêcheries africaines (UPA).Mohammed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc