×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Safi: Les bonnes affaires de l’Aïd

    Par L'Economiste | Edition N°:2432 Le 28/12/2006 | Partager

    . Les effectifs estimés à 220.000 ovins et 3.000 caprins. En prévision, 440.000 millions DH de chiffre d’affaires  POUR la Fête du mouton de cette année, la direction provinciale de l’agriculture (DPA) de Safi a estimé les effectifs en moutons prédestinés au marché à près de 220.000 ovins et 3.000 caprins. Ce qui constitue quelque 4.000 têtes de plus par rapport à 2005. Les besoins de la province de Safi sont estimés à quelques 120.000 ovins. L’effectif actuel du cheptel dégage donc un surplus de 100.000 têtes à écouler sur les marchés extérieurs à la province, est-il indiqué. Un simple calcul basé sur un prix moyen de 2.000 DH/mouton vendu montre un important chiffre d’affaires de l’ordre de 440.000 millions DH, qui seront injectés en milieu rural. C’est dire l’intérêt que représente ce secteur dans l’économie de la province d’une manière générale. Et le revenu de la population rurale d’une manière particulière.La région est connue pour le développement de l’élevage des ovins et des caprins. Ce secteur constitue une source de revenu importante pour une grande masse d’agriculteurs, indique-t-on. Selon les statistiques, l’effectif total du cheptel ovin oscille selon les années entre 800.000 et un million de têtes et jusqu’à 40.000 caprins. Ce cheptel est concentré plus particulièrement dans la zone Ahmer, les plateaux Gantour et la plaine d’Abda. Il bénéficie des ressources fourragères naturelles des parcours très vastes qui s’étendent sur plus de 130.000 ha. D’autres éleveurs plus spécialisés optent pour des élevages d’engraissement pour des effectifs de 100 à 300 ovins par éleveur. Et pour ce dernier, la Fête du mouton constitue un marché important pour la vente des ovins. La commercialisation se fait dans les souks locaux et dans les grandes villes avoisinantes (Marrakech, Casablanca, Rabat).M. R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc