×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Safi: La route côtière vers Essaouira se dégrade

Par L'Economiste | Edition N°:2343 Le 18/08/2006 | Partager

. Sur 22 km, la chaussée est complètement défoncéeLa chaussée de la route régionale 301 longeant la côte et reliant Safi à Essaouira s’est fortement dégradée sur pas moins de 22 km entre la localité Ouled Haj et jusqu’à la limite du territoire de la province d’Essaouira. Au grand mécontentement des usagers de cette route touristique, les camions transportant le sable sont les principaux responsables des dommages de la route. Une cinquantaine de carrières de sable toutes situées sur des terrains privés sont, en effet, exploitées. Le trafic des poids lourds est intense sur la voie. Pendant une seule journée de contrôle, les membres d’une commission représentant les autorités locales ont dénombré 165 camions dépassant largement la charge réglementaire. Les camions devant transporter dans les 38 tonnes transportaient plus de 65 tonnes de sable. Cette situation, l’intense trafic et la surcharge, ont fortement contribué à la dégradation de la route. Le tronçon de la route relevant du territoire de la province d’Essaouira est aussi menacé. Une étude a été réalisée par la Direction régionale de l’équipement et un dossier technique pour la réparation de cette section de la route est actuellement en cours d’approbation par le ministère de tutelle. Les travaux sont prévus au début de l’année 2007. Ils nécessiteront des investissements estimés à 11 millions de DH. En attendant, les autorités locales multiplient les interventions pour circonscrire le phénomène. Si les carrières de sable privées sont en situation réglementaire, la surcharge des camions ne l’est pas. L’objectif est de diminuer le trafic des poids lourds et d’obliger les camionneurs à respecter les normes de la route. Mais les marchands de sable qui ne l’entendent pas de cette oreille peuvent se révéler belliqueux et même agressifs. Les membres des commissions de contrôle, même appuyés par des éléments de la gendarmerie, se retrouvent très souvent dans des situations délicates. Surtout pendant la nuit…M. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc