×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Entreprise Internationale

Rolls-Royce attise les convoitises

Par L'Economiste | Edition N°:325 Le 09/04/1998 | Partager

Achètera, n'achètera pas! C'est une valse effrénée qui a entraîné ces derniers jours plusieurs constructeurs automobiles autour du rachat de la légendaire marque de voitures britannique Rolls-Royce. Deux constructeurs allemands, BMW et Volkswagen font monter les enchères.


Un véritable feuilleton télévisé! Entre la reprise annoncée à maintes fois de Rolls-Royce par BMW et les surenchères par ci par là de plusieurs outsiders, déclara-tions et démentis se multiplient. Reste que Rolls-Royce, l'un des derniers joyaux de la couronne britannique, est effectivement dans la ligne de mire de la Bayerische Motoren Werke (BMW).
La mise en vente de Rolls-Royce Motor Cars par le groupe britannique Vickers avait ameuté nombre de constructeurs automobiles en raison de la rareté d'une telle occasion pour un grand groupe d'étendre sa gamme. Si les noms de Toyota ou Ford avaient été évoqués au début du processus de vente, il était clair, selon les analystes de l'industrie automobile, que Rolls atterrirait chez un constructeur allemand. Volkswagen a été le premier à annoncer une offre formelle. Mais cette offre a été accueillie par une levée de boucliers en Grande-Bretagne, qui s'est indignée de la perte d'un tel symbole.

Accord de principe


Les Britanniques avaient mal apprécié en effet son rachat par le champion de la voiture populaire. Le fan club de Rolls, apanage de quelques nantis, avait même ouvert son carnet d'adresses pour réunir les fonds nécessaires, mais il a dû se résigner devant l'énormité des sommes mises sur le parquet.

Finalement, c'est l'offre de BMW qui a retenu, dès le lundi 30 mars, l'attention du groupe Vickers. Dès le début, le construc-teur bavarois était donné favori en raison des liens qu'il a avec Rolls, puisqu'il fournit le moteur du dernier modèle, le Silver Seraph. Un accord de principe d'un mois avait été conclu entre Vickers et BMW sur la base d'une offre de 340 millions de Livres (près de 5,6 milliards de DH). Durant cette période, Vickers PLC s'engage à négocier exclusivement avec BMW. Néanmoins, il s'est refusé à exclure totalement une surenchère sur sa filiale. Cependant, "parmi les offres exprimées, celle de BMW était la meilleure au regard des actionnaires et de l'avenir à long terme de Rolls-Royce Motor Cars", reconnaît un porte-parole de Vickers cité par l'AFP.
Dernier rebondissement, Volkswagen a relancé la mise en déposant une offre améliorée. Cette offre se situerait, selon le quotidien économique allemand Handels-blatt, entre 1,2 et 1,3 milliard de Marks (entre 6 et 7 milliards de DH). Toutefois, cette démarche s'apparenterait plus, selon certains économistes cités par l'AFP, à un baroud d'honneur qu'à toute autre chose, tant ses chances paraissent minimes. En effet, plus que le seul prix du rachat, c'est le total mis sur la table qui l'emportera. Celui-ci englobe aussi les investissements que l'acheteur veut réaliser pour Rolls-Royce. BMW s'est engagé à dépenser plus d'un milliard de Livres supplémentaires contre seulement 700.000 à 800.000 Livres pour Volkswagen.

Le dernier mot reviendra sans doute aux actionnaires de Vickers International. Ceux-ci se prononceront sur le choix du Conseil d'Administration lors de l'as-semblée générale du groupe en mai. D'ici là, la mythique voiture, qui a alimenté les rêves de tant de générations, continuera encore d'animer la convoitise des deux super-constructeurs germaniques.

Ghassan KHABER


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc