×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Robert Zoellick n° 2 de la diplomatie américaine?

Par L'Economiste | Edition N°:1934 Le 07/01/2005 | Partager

. Il le deviendrait si Rice est confirmée par le Sénat Le représentant américain pour le Commerce, Robert Zoellick, devrait devenir le numéro deux de la diplomatie américaine si Condoleezza Rice est confirmée par le Sénat au poste de secrétaire d’Etat, écrit jeudi le Wall Street Journal.Dans cette hypothèse, Rice et Zoellick travailleraient côte à côte comme ils l’avaient fait du temps où George Bush père était président (1989-1993), au sein du Conseil de sécurité nationale. , Compte tenu des nombreux contacts de Robert Zoellick dans le monde entier, des responsables américains ont confirmé qu’il deviendrait bien le numéro deux des Affaires étrangères. Ils ont également estimé que sa nomination donnerait du poids aux récentes déclarations de George W. Bush selon lesquelles il a l’intention de suivre une politique extérieure marquée par une plus grande coopération au cours de son second mandat. Notons également que c’est Zoellick qui a mené les négociations, du côté américain, sur l’accord de libre-échange Maroc-USA.De son côté, Condoleezza Rice, conseillère du président George W. Bush pour la sécurité nationale, a été désignée par celui-ci pour succéder à Colin Powell à la tête du département d’Etat. Sa nomination doit encore être avalisée par le Sénat.Une fois confirmée sa nomination au poste de secrétaire d’Etat américain, Rice espère effectuer un déplacement en Europe au début du mois de février, a annoncé le 5 janvier un haut responsable américain.La principale étape de ce déplacement, qui interviendrait avant la visite de George W. Bush en Europe, serait Bruxelles où elle rencontrerait des responsables de l’OTAN et de l’Union européenne, a précisé ce responsable qui a requis l’anonymat.A noter que Georger W. Bush se rendra à Bruxelles le 22 février et s’arrêtera le lendemain en Allemagne. Le 24, il rencontrera le président russe Vladimir Poutine en Slovaquie. Il doit également prononcer un discours devant le Parlement de Strasbourg. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc