×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

Rhône-Poulenc va contrôler à 100% l'Institut Mérieux

Par L'Economiste | Edition N°:98 Le 07/10/1993 | Partager

Déjà possesseur de 51% du capital de l'Institut Mérieux, le leader mondial de la chimie, Rhône-Poulenc a entamé les négociations en vue d'étendre sa participation aux 49% restants. Il est probable que le chimiste profite de l'opération pour consolider son noyau stable d'actionnaires autour des familles Mérieux et Dassault.

Les co-actionnaires de Rhône-Poulenc dans le capital de l'Institut sont les familles Mérieux (16%) et Dassault (via le Firp 14%), l'Institut Pasteur (4%) et l'Etat (15%). Si le numéro 1 de la chimie française confirme "avoir engagé des discussions en vue d'une augmentation de sa participation" dans le groupe pharmaceutique lyonnais, il n'est pas sûr qu'il ait les moyens de régler comptant les minoritaires. En effet, au dernier cours Mérieux, l'Institut coûte la modique somme de 14,9 milliards de Francs et le lancement d'une OPA sur les titres non-détenus par le chimiste s'établirait à environ 7,6 milliards de Francs.

Aussi, la fusion-absorption pourrait être la solution. Cette solution éviterait à Rhône-Poulenc toute sortie de cash notamment. Il rémunérerait dans ce cas les actionnaires de l'Institut avec des titres Rhône-Poulenc émis pour les besoins de la cause. Autre avantage de cette option, une augmentation de capital réservée permet à Rhône-Poulenc d'accroître ses fonds propres et, par conséquent, de diminuer le poids relatif de son endettement. Ce qui le met en bonne posture à quelques semaines de sa privatisation. A côté de la fusion-absorption est évoquée une autre solution. Celle-ci consisterait pour Rhône-Poulenc à apporter sa participation de 43% dans Pasteur Mérieux Sérums et Vaccins (PMSV : principale filiale de Mérieux) à l'Institut. En contrepartie, le leader mondial de la chimie obtiendrait des actions de l'Institut Mérieux. Ce qui permettrait à Rhône-Poulenc de porter sa participation de 51 à 60% voire 70% du capital de l'Institut, selon l'évaluation retenue pour sa participation dans PMSV. Et ceci, sans bourse déliée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc