×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Retour de British Airways à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:3417 Le 03/12/2010 | Partager

. Un service «All Inclusive» et des programmes de fidélité à la carte. Premier vol le 23 mars 2011British Airways étoffe son réseau de couverture au Maghreb. La compagnie prévoit de desservir, à partir du 23 mars 2011, Marrakech au départ de Londres. La particularité de ce retour vers le Maroc est dans son positionnement low-cost. British Airways a d’ailleurs décliné une stratégie dédié à l’offre low-cost. Une stratégie qui se veut compétitive et offensive. «Afin de nous démarquer de la concurrence, nous avons conçu une formule tous frais compris avec des packages et programmes de fidélité à la carte», tient à préciser David Fordham, directeur commercial pour la région Maroc, Algérie, Tunisie et Libye. Avec la formule sans frais supplémentaires, tout passager de la compagnie bénéficiera d’une franchise-bagages de 23 kg, deux bagages à main, des repas offerts et un embarquement prioritaire pour les familles. La compagnie mise beaucoup sur l’argument de la ponctualité des vols. Un détail qui n’est généralement pas respecté par les «low-costeurs». Afin de desservir Marrakech dans les meilleures conditions, la compagnie a programmé 3 vols par semaine (mardi, jeudi et dimanche), au départ de l’aéroport Londres Gatwick avec retour le soir même. Une flotte composée de Boeing 737 et Airbus A319 a été mobilisée à cet effet.Aux yeux du directeur commercial de la compagnie, «Marrakech est devenue une destination phare. Un spot pour les touristes britanniques et européens en général, que ce soit pour le city-break ou le court séjour. L’autre atout de la ville ocre réside dans son attractivité de nouveaux investissements, créant ainsi une montée en puissance des chantiers touristiques et immobiliers de luxe». L’autre enjeu du retour de British Airways réside dans la tendance et l’engouement de touristes marocains vers le Royaume-Uni. «Londres est un point de départ idéal pour explorer le Royaume-Uni et les régions avoisinantes», poursuit Fordham. Le plan de développement de la compagnie prévoit de renforcer à court terme son staff régional et les équipes du siège à Londres. En termes de timing, l’annonce de la compagnie a été bien calculée. Le nombre d’arrivées de touristes britanniques a atteint 275.000 durant les 7 premiers mois de 2010. Celui des nuitées s’est chiffré à 123.294 en juillet dernier, soit une augmentation de l’ordre de 68% par rapport à juillet 2009. Mohamed AZMANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc