×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Résultats semestriels
    Très bon cru pour le Groupe Banque Populaire

    Par L'Economiste | Edition N°:2869 Le 26/09/2008 | Partager

    . Forte croissance sur la totalité des compartiments . Premiers résultats aux normes IFRSLes vents tournent pour Mohamed Benchaâboun qui a fêté avant-hier sa deuxième séance de présentation des résultats. Les agrégats que le président du Groupe Banque Populaire a présentés devant un parterre d’analystes et journalistes le 24 septembre, le confortent dans cet état de fait. Publiés aux normes IAS/IFRS (pour la première fois), les différents résultats affichent des croissances à 2 chiffres. Le bénéfice net part du groupe s’établit à 1,5 milliard de DH, progressant de 22% part rapport au 1er semestre 2007. «Cette évolution est portée notamment par l’activité récurrente du groupe», explique son président. Ce qui se traduit par un produit net bancaire enregistrant 17% de progression, passant de 3,5 à 4,1 milliards de DH entre les 1er semestres 2007 et 2008. Cette évolution tient compte de la croissance de la marge d’intérêt (+16%), du résultat de l’activité marché (+30%) et de la marge sur commissions (+12%). De fait, l’assise financière du groupe à travers les fonds propres s’est appréciée de 14% à 19,3 milliards de DH. «Cela permettra au groupe de saisir les opportunités de développement», indique Benchaâboun (voir De Bonnes Sources). A ce propos, le président «a coupé court aux rumeurs de rapprochement avec Uplines Securities, sans pour autant écarter l’idée de se renforcer dans tous les compartiments dans lesquels le groupe n’est pas présent». Pour sa part, le total bilan s’inscrit dans la même tendance, il croît de 20% à 184 milliards de DH. Par ailleurs, «le groupe affiche le meilleur ratio de solvabilité Mc Dounough de la place de 12,5%», affirme le président. Le ratio de liquidité n’est pas en reste, il s’établit à 127%. «Quant au résultat de notre rentabilité, le ROE a gagné 1,2 point pour s’établir à 16,7%», indique Benchaâboun. Pour ce qui est du coefficient d’exploitation, il se situe autour de 40,3 contre 41,1% pour les 6 premiers mois de 2007. Cette progression est reflétée, selon le top management du groupe, par la politique de productivité «soutenue» du groupe. S’agissant de l’activité retail (commerciale ou de détail), elle enregistre, également des performances notables «portées par de nouvelles réalisations dans l’activité d’intermédiation et l’enrôlement de nouveaux clients». Ainsi, les dépôts de la clientèle se sont appréciés de 12% à 139,5 milliards de DH. Cela s’est traduit par le recrutement de 185.000 nouveaux clients depuis le 1er janvier. «Soit la plus large base clientèle de la place», assure Benchaâboun.Notons que ce portefeuille s’élève à 2,8 millions de clients dont 459.000 sociétaires. Cette évolution est confirmée, selon les dirigeants du groupe, par l’expansion du réseau des agences à 717 représentations, soit 77 nouvelles entités depuis le début de l’année. «C’est ainsi que le groupe conforte sa place de premier réseau bancaire du secteur», affirme Benchaâboun. De plus, le GBP consolide sa domination sur le marché des Marocains du monde avec une part de marché de 54% et des dépôts à hauteur de 60 milliards de DH (en hausse de 7%). «Cela est démontré à travers la diversification de nos canaux ainsi que notre politique de proximité», précise le président.Les crédits aux particuliers ont progressé de 24% à 32,2 milliards de DH. «Ce qui a permis au groupe de consolider sa position de leader sur ce segment». Aussi bien en matière de crédits à la consommation qu’acquéreurs, ils ont affichés des parts de marché respectives de 31,6 et 23,1%. En outre, l’activité retail a connu l’appui des filiales, notamment Assalaf Chaabi. L’entité a enregistré une hausse de 16% de son chiffres d’affaires à 1 milliard de DH et un résultat net de près de 25 millions de DH. Quant à Assistance Internationale, elle a consolidé sa première place dans l’assistance avec un total de primes de 228 millions de DH (+11%) et un bénéfice net de 11 millions, soit une croissance de 80%. Concernant le marché de l’entreprise, le GBP enregistre 50% d’augmentation des crédits entreprises, soit 23 milliards de DH de plus qu’au 30 juin 2007. Poussés par le renforcement dans le financement des secteurs productifs de l’économie nationale qui se traduit par l’augmentation significative des crédits à l’économie (+41%). De fait, l’activité de Chaabi Leasing enregistre une croissance de 16% du chiffre d’affaires et un résultat net de plus de 22 millions de DH (+24%). Concernant les comptes sociaux, ils enregistrent, à leur tour, des croissances à deux chiffres. Le résultat net augmente de 28% à 471 millions de DH. Le PNB, pour sa part, s’améliore de 12% à 692 millions de DH. Ces résultats sont portés par les dépôts divers. Ceux de la clientèle progressent de 22% à 10 milliards de DH, les autres (à l’économie) bondissent de 62% à 15,6 milliards de DH. Côté Bourse, «le cours de la BCP est en phase avec l’évolution du Masi durant les 6 premiers mois de l’année», fait observer Benchaâboun. Pour lui, la crise qu’à essuyée la Bourse ces derniers temps est passagère. De plus elle, est intervenue à une période où les résultats semestriels n’avaient pas encore été publiés.M.A.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc