×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Résultats semestriels
    Colorado au ralenti

    Par L'Economiste | Edition N°:3382 Le 13/10/2010 | Partager

    . Un chiffre d’affaires en hausse de 7,4%. L’industriel maintient ses ambitions à l’international. Occupation définitive du site de Dar Bouazza en 2016TOUT comme les sidérurgistes, les spécialistes de la peinture pâtissent du ralentissement des mises en chantier. La crise du bâtiment se reflète davantage dans leurs comptes. A fin juin, Colorado réalise un volume d’affaires en hausse de 7,4% à 329 millions de DH. Entre les premiers semestres 2008 et 2009, la hausse était de 16%. Au premier semestre, les volumes écoulés s’améliorent à près de 25.000 tonnes. La croissance du chiffre d’affaires de l’industriel s’explique également par le relèvement de 2% des prix de vente de produits vinyliques et glycéro (peinture à base d’essence). Néanmoins, la marge brute recule d’un point à 48,6%. L’opérateur attribue ce résultat à l’augmentation du coût de la politique promotionnelle. En valeur, la tendance est à la hausse avec un volume de 160 millions de DH contre 152 millions au premier semestre 2009. Le résultat d’exploitation affiche pour sa part une contre-performance de 5% à 83 millions de DH. Colorado dégage ainsi un résultat net en baisse de 14% à 50,1 millions de DH. Selon le management, la contre-performance relève notamment du retour au taux normal (30%) de l’impôt sur les sociétés. Jusqu’à fin 2009, Colorado bénéficiait d’un taux préférentiel de 26,25% en raison de son introduction en Bourse en 2006. Il a ainsi bénéficié de ce privilège pendant 3 ans. Au-delà des réalisations financières, Colorado poursuit ses investissements dans sa nouvelle usine à Dar Bouazza. L’occupation définitive du site sera effective d’ici 2016, a annoncé le management. L’opérateur prévoit un investissement de 60 millions cette année. Douze millions ont été déjà décaissés au premier semestre pour l’achat de matériel technique mais également pour l’acquisition et l’aménagement de nouveaux show-rooms. L’ouverture d’un show-room est prévue le jeudi 14 octobre à Tanger. Colorado maintient également ses ambitions sur le continent et dans la région. L’export représentait 1% du chiffre d’affaires de l’industriel à fin 2009. Mais il compte aller bien plus loin. D’autant plus que les marges enregistrées sur les produits exportés sont bien plus importantes que celles obtenues sur le marché local, est-il indiqué. A terme, l’objectif est de disposer d’une plateforme en Afrique de l’Ouest et deux autres au Maghreb et au Moyen-Orient.Côté bourse, le management reste un peu sur sa faim après le split de la valeur de l’action en juin. L’opération n’a pas impacté comme attendu la liquidité du titre. Néanmoins, l’action reste sur une performance annuelle de 31% depuis le début de l’année. Elle clôture la séance du 12 octobre à 110 DH.F. Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc