×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Résultats semestriels: Pas de profit warning pour Sonasid?

Par L'Economiste | Edition N°:3115 Le 25/09/2009 | Partager

. Gros arrêt d’usine en novembre. Le second semestre pourrait s’avérer aussi difficile que le premierBerold Costa, directeur général de la société de sidérurgie, Sonasid, n’a pas manqué d’afficher un optimisme (très!) modéré lors de la présentation des résultats financiers de son entreprise pour le premier semestre. Selon lui, «personne ne peut prévoir comment évolueront encore les prix à l’international». Et d’ajouter que «dans l’incertitude, le top management de la société préfère plutôt se focaliser sur le présent». Ce qui laisse augurer un autre semestre difficile pour la société, d’autant plus que les investissements stratégiques tardent à venir, à l’instar du nouveau broyeur qui ne sera pleinement opérationnel qu’à partir de mars 2010. En outre, des arrêts d’usine sont prévus en vue de la maintenance des sites de production. L’usine de Nador par exemple suspendra son activité dès novembre prochain et pour plusieurs jours, afin de permettre l’installation d’une nouvelle tête de pose.Des arrêts qui pénaliseront à coup sûr l’activité de la société déjà mise à mal. Il faut dire que durant les six premiers mois de l’année en cours, les réalisations de la filiale d’Arcelor Mittal n’ont guère été reluisantes. La société a profondément accusé le coup face à la déroute du marché international de l’acier. Son CA a littéralement dégringolé, perdant 31,7% à 3,1 milliards de DH. S’agissant de l’ebitda, celui-ci s’est affaissé de 82,1% à 231,6 millions de DH, en raison notamment de la dépréciation de la valeur des stocks. Ce qui n’a pas manqué de grever la marge brute d’exploitation, qui ressort à 7,3% contre 27,7% comparé à la même période une année auparavant.Le résultat d’exploitation ne fait guère mieux. Il s’est délesté de 90,3% à 112,5 millions de DH, ramenant la marge d’ebitda à 3,5%, alors qu’elle se maintenait aux alentours de 24,9% en 2008.N’étant pas en reste, le résultat net a également affiché une régression significative. Il perd près de 86,5% à 115,2 millions de DH ! En consolidé, le chiffre d’affaires baisse de 30,7% à 3,2 milliards. Pour sa part, l’ebitda se contracte de 76,9% à 302 millions de DH. Dans le même sillage, le RNPG dégringole de 82,4% à 152,2 millions de DH.Seul point positif toutefois, l’endettement qui semble relativement tirer son épingle du jeu. Il a affiché un net repli par rapport à 2008, passant de 894 millions de DH à un endettement nul à fin juin 2009. Malgré toutes ces contre-performances, le top management de la société n’envisage pas pour l’heure de profit warning sur ses réalisations. «Nous restons confiants quant à une reprise du marché, avec de nouvelles marges qui permettront de rattraper le recul de ces six premiers mois», affirme Nasr-Eddine Azzam, directeur financier de Sonasid. Reste à savoir si les prochains résultats seront conformes aux prévisions.Mohamed MOUNADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc