×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Résultats semestriels BMCE Bank
Le bénéfice net augmente de 28%

Par L'Economiste | Edition N°:2121 Le 03/10/2005 | Partager

. Les crédits et les opérations de marché portent le PNB de 8%. La banque en conformité avec les règles de Bank Al-MaghribBMCE Bank réalise un PNB semestriel de 1,33 milliard de DH, en hausse de 8% par rapport à juin 2004. Une performance tirée notamment par la croissance des crédits à l’économie et les opérations de marché. Les revenus des deux activités atteignent respectivement 786,4 et 276,8 millions de DH, en progression de 3,1 et 23,2%. On notera particulièrement une forte hausse des crédits immobiliers avec 64,9% à 4,04 milliards de DH et des crédits à la consommation de 37,6% à 2,06 milliards. Pour les opérations de portefeuille, il est à souligner l’impact positif des plus-values de 66,2 et 19,1 millions de DH réalisées sur la cession des participations respectivement dans Méditelecom et la Banque centrale populaire pour 507,2 et 62,6 millions. Ce redimensionnement du portefeuille permet à BMCE Bank de porter son ratio de solvabilité à 10,65%. «La banque est ainsi en parfaite conformité avec la réglementation prudentielle de Bank Al-Maghrib», a souligné Jaloul Ayed, administrateur directeur général de la banque, responsable de la banque corporate et d’investissement et de l’international, jeudi 29 septembre. «Cela nous permet de dégager plus de fonds propres pour booster notre capacité de distribution de crédit», explique pour sa part Mohamed Bennouna, directeur général adjoint.«Derrière ce dynamisme, se profilent particulièrement la restructuration et l’organisation de la distribution, qui commencent à produire leurs effets sur les performances commerciales», a noté Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général.Cette tendance est relevée également à travers l’évolution des dépôts de la clientèle, qui atteignent 50,9 milliards de DH, en augmentation de 1,3%. Les dépôts à vue représentent 69,7% des ressources contre 26,7% pour les dépôts à terme. Ce qui permet à la banque de ramener son coût de la ressource de 1,66 à 1,6%. L’établissement bancaire recense en outre 1.223.001 comptes (+16,5%), 693.050 cartes de crédit en circulation (+15,6%) et 316.302 contrats bancassurance (+38,1%) à fin juin 2005. L’activité de change manuel se développe également de 6,6% à 3,657 milliards de DH.La maîtrise des charges (+11,6% à 724,6 millions de DH), des provisions (+3,4% à 2 milliards) et la baisse des créances en souffrance (-2,6% à 2,775 milliards) proportionnellement aux investissements opérés par la banque (+120% à 184,5 millions de DH) ont permis de dégager un résultat net en hausse de 28,2% à 370 millions de DH. Driss Benjelloun, directeur général adjoint affirme que ce bénéfice augmente en réalité de 50% à plus de 450 millions de DH, en tenant compte des filiales africaines qui n’ont pas pu communiquer à temps leurs réalisations pour consolider le tout.B. E. Y.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc