×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Résultats annuels
Le dynamisme de l’immobilier profite à la CGI

Par L'Economiste | Edition N°:2750 Le 07/04/2008 | Partager

. Bénéfice net et chiffre d’affaires en forte progression . Les objectifs du business plan d’introduction atteints partiellement. 18 nouveaux chantiers programmésPour la CGI, 2007 aura été l’année du développement. Quelques mois après son introduction en Bourse, la compagnie immobilière a présenté ses premiers résultats annuels vendredi 4 avril. A l’instar des sociétés cotées, la filiale de la CDG surfe sur la vague des bonnes performances financières. Ainsi, profitant d’un dynamisme du secteur immobilier, la CGI enregistre une progression significative de son chiffre d’affaires consolidé à 927 millions de DH. Une hausse de 50% par rapport à 2006 justifiée par une croissance touchant tous les secteurs d’activité. De fait, l’activité maîtrise d’ouvrage (MO), qui représente 97% du chiffre d’affaires, a été marquée par l’augmentation du secteur du logement (+78%). En effet, 2007 a connu la livraison de 286 logements, 73 commerces et 523 lots. Cela a généré un chiffre d’affaires de 824 millions de DH, soit plus de 49% par rapport à 2006. Au niveau de l’activité maîtrise d’ouvrage déléguée, celle-ci progresse de 62% à 25,5 millions de DH. Toutefois, le chiffre d’affaires enregistre un repli de 23% par rapport aux prévisions de l’introduction. Cet écart est justifié par le retard pris dans les procédures d’obtention des permis d’habiter, selon le management.Ces réalisations sont le fait d’importants investissements. En effet, ils se sont accrus de 314% sur la seule année 2007, pour atteindre 2,13 milliards, soit 4 fois plus qu’en 2006. «Cela marque l’accélération du développement de la CGI aussi bien au niveau de la construction que du foncier», est-il souligné. Seule la réserve foncière du groupe a totalisé un volume d’investissement de plus de 1,6 milliard de DH, 15 fois plus qu’en 2006 et 676 hectares additionnels, essentiellement à Bouskoura (357 hectares pour 715 millions de DH). . Rentabilité par projetConcernant le hors foncier, le volume investi s’apprécie de 17% à 467 millions de DH, bien loin du budget qui prévoyait 944 millions de DH. Selon le management, la dépréciation est due au retard de la procédure d’obtention des autorisations de certaines opérations.En termes de marge brute, la compagnie immobilière améliore sa rentabilité qui passe de 27,1% en 2006 à 37,6% cette année, pour les projets MO. Celle-ci est essentiellement tirée par l’augmentation de la marge brute des logements à plus de 18%, «reflétant une meilleure rentabilité par projet ainsi qu’une maîtrise des coûts liés». S’ajoute à cela la vente de lots de terrain qui s’établit à 359 millions de DH. «Ces cessions ont dégagé des marges plus fortes qu’en 2006 suite à l’évolution favorable des prix du marché», est-il indiqué.Le résultat d’exploitation qui en découle s’élève à 262 millions de DH, soit une hausse de 113% par rapport à 2006. Cette progression s’explique par l’effet compensé de la hausse des frais de fonctionnement qui s’établissent à 135 millions de DH, en progression de 255% par rapport à 2006 et 176% par rapport aux prévisions, d’une part. D’autre part, ces frais sont compensés par une amélioration substantielle de la marge opérationnelle. Celle-ci passe de 20% en 2006 à 28% en 2007, mieux que l’objectif de 22% du business plan de l’introduction. Ces efforts de maîtrise des coûts et d’amélioration de la rentabilité semblent porter leurs fruits. En effet, la CGI réalise un bénéfice net de 275 millions de DH en accroissement de 210% par rapport à 2006 (soit 20% de plus par rapport aux prévisions). L’écart s’explique par des reprises de provisions devenues sans objet et la performance de la filiale mise en équivalence (Immolog). Cela se traduit sur la marge nette qui s’améliore de plus de 50 points à 30% (19% prévus).Pour ce qui est de la situation de l’équilibre financier, il ressort une progression du fonds de roulement attribuable à l’augmentation de capital lors de l’introduction en Bourse. Ce qui s’est traduit notamment par une hausse des disponibilités et titres de placement intégrant à la fois les dépôts à terme (590 millions de DH) et les actions CGI acquises lors du programme de rachat d’actions (414 millions de DH). De ce fait, la trésorerie nette ressort en progression de 1,34 milliard de DH. Cette solidité financière permet à la CGI de se projeter vers l’avenir. Et les prévisions sont ambitieuses. En effet, l’entreprise envisage s’investir plus de 2,9 milliards de DH dans le hors foncier. De plus, elle ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de DH et espère encaisser près de 3,1 milliards de DH grâce à la commercialisation de 35 projets. Concrètement, la CGI compte lancer 18 chantiers, en réceptionner 13 autres. Enfin, il est prévu la réalisation de 1.005 logements, 186 villas, 66 commerces et 61 lots. My Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc