×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Résultats annuels: Bénéfice en hausse pour IB Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:3049 Le 18/06/2009 | Partager

    . Le chiffre d’affaires en stagnation toutefois. La société propose un dividende de 30 DH par actionEN dépit de la quasi-stagnation de son activité, IB Maroc a quand même réussi à tirer ses marges vers des niveaux assez satisfaisants. La plus ancienne société de technologie d’information cotée en Bourse a en effet réalisé, au terme de l’exercice clos au 31 mars 2009, un chiffre d’affaires de 220 millions de DH. Stabilisant du coup son niveau de rentabilité, elle a cumulé un bénéfice net de 14,4 millions de DH, en timide progression toutefois par rapport à l’exercice précédent.Le chiffre d’affaires a pu connaître une certaine mutation, avec une augmentation de 9% de la quote-part des activités liées aux ventes de services. Des activités qui ont commencé à représenter pas moins de 43% du CA global. Cette mutation semble d’ailleurs s’opérer dans la lignée de la stratégie de la société, notamment au niveau du développement des ventes de services. «Le marché évolue vers des infrastructures de plus en plus hétérogènes. Notre stratégie consiste à adapter notre offre à cette évolution», affirme Abdellatif Hadef, président, directeur général d’IB Maroc.Du côté des perspectives et face à tous ces agrégats, la société table sur le maintien de sa politique de renforcement de fonds propres et de rémunération de l’actionnariat. Et c’est la distribution d’un dividende de 30 DH par action qui est proposée, contre 25 DH l’exercice précédent. Ce qui traduit une évolution de 20% par rapport à l’exercice précédent. Au niveau du marché local, la société veut élargir sa gamme de services pour compléter son offre. Deux filiales, destinées à être spécialisées dans les domaines de solutions métiers et supervision, sont d’ailleurs en cours de création. «La filiale solutions métiers sera opérationnelle à partir de septembre prochain pour un capital de 8 millions de DH», affirme Hadef. Sur l’international, IB Maroc se tourne de plus en plus vers l’Afrique. Ainsi, après son implantation au Sénégal, à Dubaï et en Libye, la société étudie de nouvelles prises de participation en Algérie et en Côte d’Ivoire. Notons que les analystes gardent globalement un avis positif sur le titre IB Maroc en Bourse et le recommandent même à l’achat. Pour eux, le secteur des technologies de l’information, dans lequel opère la société, reste un créneau à fort potentiel de croissance. De même, la société, bénéficiant de nombreux partenariats avec des constructeurs informatiques mondiaux et grâce à ses négociations d’achats en amont, pourrait dégager des niveaux de marge opérationnelle assez confortables. Durant la séance du 17 juin, l’action IB Maroc a réalisé une performance de 0,44%, terminant à 340 DH.Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc