×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Résultats 2006
    Distrisoft surperforme ses prévisions

    Par L'Economiste | Edition N°:2482 Le 12/03/2007 | Partager

    . Le chiffre d’affaires en hausse de 30%. Deux nouvelles cartes seront acquises cette annéePremière année de succès en Bourse pour Distrisoft. En dépit de la tendance baissière que le titre a subi durant ses premiers mois de cotation, il a terminé l’année avec une progression de 40% par rapport à son cours d’introduction. Depuis le début de cette année, l’action s’est inscrit dans un trend haussier avant de clôturer à 836 DH le 7 mars dernier. Côté résultats, le grossiste informatique a dépassé les prévisions de son business plan présenté lors de l’introduction en Bourse en septembre 2006. Fin décembre dernier, le chiffre d’affaires est ressorti à 362 millions en hausse de 31% par rapport à l’année précédente, soit deux millions de DH de plus que les prévisions de départ. L’acquisition des cartes des trois leaders mondiaux du hardware (HP, Fujitsu Siemens, Dell) a beaucoup contribué à cette performance. Le résultat d’exploitation a cru dans des proportions plus importantes. Il s’est amélioré de 53% à 27 millions de DH (un million de plus que les prévisions). Cette hausse ainsi que l’amélioration du résultat financier a sensiblement boosté les bénéfices. Le résultat net a bondi de 60% à 16 millions de DH. Les prévisions de l’introduction en Bourse tablaient sur 13,5 millions de DH. «Distrisoft réalise la marge nette la plus élevée du secteur avec 4,4%. La moyenne du marché tourne autour de 1,7%», indique Hakim Belmachi, directeur général de la société. Comte tenu de ce résultat, le bénéfice par action de Distrisoft ressort à 48 DH. La société a distribué un dividende unitaire de 27 DH. Son rendement de dividende s’établit ainsi à 3,2%, soit plus du double de son concurrent Matel PC Market (1,5%), selon les statistiques qu’elle avance. «Dans notre activité, le chiffre d’affaires ne compte pas autant que la marge nette et la profitabilité de l’entreprise. Il ne suffit pas d’augmenter les ventes pour être leader», affirme Karim Radi Benjelloun, administrateur directeur général de Distrisoft. Les managers de l’entreprise croient dur comme fer au potentiel de croissance de leur titre en Bourse. Ce dernier présente d’ailleurs un ratio cours/bénéfice ou price/earnings ratio (17,4) nettement inférieur à celui du marché (24,8).Que prévoit Distrisoft pour développer son activité commerciale cette année ? Elle signera sous peu les contrats d’acquisition de deux nouvelles cartes. Une nouvelle cible de clientèle est aussi en perspective pour le grossiste informatique. Mais rien ne filtre encore concernant les détails de ces projets. La société se dotera également d’une nouvelle plate-forme logistique pour accompagner le développement de son activité. Elle mise beaucoup sur les nouveaux produits qui font désormais partie de l’activité hardware. Appareils photos numériques, matériel télécom et télévision numériques sont les nouveaux filons de croissance pour son activité.Par ailleurs, l’introduction en Bourse de Matel PC Market ne semble pas déranger le management de Distrisoft. «Cela nous permet au moins d’avoir un concurrent transparent», note Benjelloun. De même que la fusion des deux sociétés, qu’ils disent vouloir «en bénéficier pour consolider leurs parts de marché». Mais encore faut-il attendre les résultats consolidés de Matel PC Market pour confirmer cette ambition.Nouaim SQALLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc