×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Reprise?

Par L'Economiste | Edition N°:529 Le 15/06/1999 | Partager

Les prémisses de la reprise sont là. Les opérations sur la SNI et le Crédit du Maroc qui dopaient jusque-là le marché se sont estompées, mais l'Indice Général de la Bourse continue, lentement mais sûrement, à remonter la pente. En effet, en une semaine (depuis le 9 juin), l'IGB a gagné 24,37 points. Toutefois, prudence oblige, quelques analystes préfèrent ne pas s'emporter: "C'est une reprise oui, mais elle est faible et limitée. La vrai reprise ne sera là que lorsqu'elle sera généralisée à toutes les valeurs". Et de continuer sur leurs réserves: "Il faut attendre encore un peu. Ceci dit, à moyen terme les niveaux de valorisation restent importants".
Au terme de la séance d'hier, l'indice a atteint 764,41 points contre 757,41 la veille. Il progresse ainsi de 0,92% et ramène sa contre-performance depuis le début de l'année à 4,89%. La même tendance est observée pour les deux autres indices de la place. USI et CFG25 ont également minimisé leurs pertes.

Les échanges sont "raisonnables" avec un chiffre d'affaires global de plus de 202 millions de DH hier. Sur le marché central, Wafabank, l'ONA et la SNI se sont encore une fois taillé la part du lion avec respectivement 70, 36 et 30,3 millions de DH. Les plus fortes hausses ont été réalisées par CTM (+6,34%), Diac Salaf (+5,83%) et CIH (+5,71%). A la baisse, Maroc Leasing a perdu le maximum (6%), son cours passant de 400 DH à 376. Mais cette contre-performance n'est pas significative, car elle ne concerne qu'un petit échange de 80 titres.
Sur le marché de blocs, des transactions ont été enregistrées sur les valeurs Crédor (1.000 titres), Lafarge Ciments (1.500), Eqdom (5.000) et Sonasid (4.500).

Hanaâ FOULANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc