×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:418 Le 08/01/1999 | Partager

    · Port de Casa: La tension monte
    Alors que la grève au Port de Casablanca commence à perturber la marche des entreprises, la tension est montée d'un cran. Le syndicat UMT a écrit au Premier ministre en prenant soin de souligner que les revendications étaient d'ordre salarial (sous entendu: non-politiques). La direction de l'ODEP, responsable de la gestion du Port, ne fait aucun commentaire. Aux demandes d'information, l'Office fait répondre que les responsables sont "en réunion".

    · Remue-ménage politique?
    Le quotidien Libération, dont le directeur de la publication est M. Mohamed El Yazghi, ministre du méga-département de l'Aménagement du Territoire, a estimé hier jeudi 7 janvier 1999, que les mouvements de grèves ne doivent pas retenir l'attention. Il les a mis sur le compte de "guerre entre les syndicats". L'avant-veille, le mardi 5 janvier, Libération avait vivement critiqué les demandes de la CGEM et reproché au gouvernement d'avoir déjà trop accordé au patronat. Entre-temps, le mercredi 6 janvier 1999, le quotidien de avait fustigé les parlementaires, y compris ceux de la majorité, les accusant de ralentir le travail du gouvernement. Les observateurs se demandent s'il ne s'agit pas là de la préparation d'un remaniement ministériel.


    · Irak-USA-UNSCOM: Annan disqualifié?
    Les accusations, selon lesquelles les inspecteurs chargés de désarmer l'Irak ont espionné au profit des Etats-Unis, ont porté un nouveau coup à la Commission spéciale, mais aussi aux relations entre Washington et l'ONU. Cette nouvelle polémique intervient à un moment où les Etats-Unis soupçonnent Kofi Annan de vouloir se débarrasser de Richard Butler, chef de l'UNSCOM. "Il est maintenant exclu que M. Annan puisse jouer un plus grand rôle dans la définition d'une nouvelle stratégie vis-à-vis de l'Irak, comme l'ont réclamé la France et la Russie", a affirmé un diplomate américain. L'ONU indique "qu'elle n'a pas de preuve de l'espionnage".

    · USA/Irak: Le Pentagone évalue la situation
    Des appareils militaires américains ont survolé mercredi sans incident les zones d'exclusion aérienne, dans le Sud et le Nord de l'Irak, alors que le Pentagone évaluait les tenants et aboutissants des récents accrochages aériens dans le Sud du pays. Les Etats-Unis estiment que les appels de Saddam Hussein à renverser ses voisins arabes sont un signe de désarroi et qu'ils ne peuvent pas ressouder la coalition anti-irakienne. Le Parlement irakien va se réunir en session extraordinaire demain. Les sujets qui seront à l'ordre du jour de cette réunion n'ont pas encore été précisés.

    · Clinton: Le jugement pour bientôt
    Le Sénat américain commence à juger, pour la deuxième fois seulement, en plus d'un siècle un
    Président des Etat-Unis. Le 106 ème Congrès américain a levé le rideau hier matin sur un procès de destitution présidentielle. Il a débuté avec la présentation au Sénat de deux "articles de destitution", semblables à des chefs d'inculpation, adoptés le mois dernier par la Chambre des Représentants. Les 100 sénateurs, appelés à jouer le rôle de juges et jury, ont prêté serment.
    Mais le procès lui-même ne débutera pas avant la semaine prochaine et aucune décision formelle n'a été prise sur sa formation et sa durée.
    Selon les sondages, une majorité d'Américains sont généralement satisfaits du travail accompli par le Président démocrate, et sont opposés à sa destitution.

    · Vietnam: Amnesty réclame
    Amnesty International a réclamé hier une modification de la loi au Vietnam afin de garantir la protection des droits de l'Homme ainsi que la liberté d'expression politique et religieuse. De leur côté, les autorités de Hanoï nient avoir emprisonné des dissidents politiques ou religieux, même si ces derniers sont condamnés pour tentative de renversement de l'Etat.

    · Etats-Unis/Afrique: Partenariat à long terme
    "Nous tentons de mettre en oeuvre une transformation fondamentale dans la relation entre les Etats-Unis et l'Afrique, qui sera un partenariat à long terme fondé sur des intérêts et un respect mutuel", a déclaré susan Rice, sous-secrétaire d'Etat pour l'Afrique depuis octobre 1997. "Les Etats-Unis veulent l'aider à réaliser son potentiel", a-t-elle encore ajouté.

    · Turquie: Bulent Ecevit nommé Premier ministre
    Bulent Ecevit, chef du Parti de la Gauche Démocratique (DSP, Gauche Nationaliste), a annoncé hier qu'il avait été chargé une nouvelle fois par le Président turc, Suleyman Demirel, de former un gouvernement.
    Mercredi, le Prédécesseur de M. Ecevit, Yalim Erez, avait remis sa démission au Président Demirel, après avoir échoué dans ses efforts pour constituer un gouvernement devant remplacer celui de Mesut Yilmaz, destitué par le Parlement le 25 novembre pour "liens occultes avec la mafia".

    · France: Election du Président de la région Rhônes-Alpes
    Le scrutin s'est ouvert hier à Lyon avec six candidats pour l'élection du président de la région du Centre-Est, deuxième région économique française après l'Ile-de-France (région parisienne).
    Pour l'emporter, l'un de ces six candidats devra obtenir une majorité absolue à l'un ou l'autre des deux premiers tours ou une majorité relative au troisième. Rappelons que les précédentes élections avaient provoqué des incidents et Charles Millon y avait été élu avec les voix de l'extrême-droite, ce qui avait provoqué son invalidation.

    · Iran: Pressions
    Les appels se multiplient en Iran en faveur de profondes réformes de l'appareil de l'Etat après l'aveu du Ministère des Renseignements que certains de ses membres sont responsables de meurtres. Après l'annonce mardi soir par le Ministère de l'arrestation de ces agents, présentés comme des éléments incontrôlés, de nombreux journaux et responsables politiques ont exprimé hier leur émotion et réclamé que les autorités aillent plus loin.


    · Congo: Remise en cause du massacre
    La rébellion congolaise a remis en cause mercredi le bilan de 500 civils massacrés à Makobola. Elle avait annoncé mercredi matin son intention d'enquêter sur ce massacre dont l'a accusé mardi l'agence des missionnaires Misna basée à Rome. selon cette agence, cette tuerie aurait été organisée en représailles à une attaque menée le 29 décembre par des guerriers Mai-Mai, au cours de laquelle plusieurs soldats de la coalition rebelle auraient été tués.

    · La Corée du Sud menacée par la Libye
    L'agence officielle libyenne JANA a prévenu mercredi les sociétés sud-coréennes qu'elles risquaient d'être "expulsées" de certains pays arabes et Séoul continuait à soutenir les Etats-Unis au sujet de l'Irak. L'agence a estimé "qu'en adoptant une telle position, la Corée du Sud met en péril ses nombreux intérêts dans le Monde arabe".

    · Soudan: Sept formations politiques demandent leur légalisation
    Sept formations politiques, dont le Congrès National au pouvoir, ont demandé mercredi leur légalisation, conformément à une nouvelle loi sur le multipartisme. "est la première fois que les activités politiques vont être organisées au Soudan", a déclaré le responsable gouvernemental chargé de l'enregistrement, M. Mohammed Ahmed Salim.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc