×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:486 Le 15/04/1999 | Partager

    · Les pays arabes s'unissent pour lutter contre le terrorisme
    La convention arabe de lutte antiterroriste entrera en vigueur en mai prochain après sa ratification par 7 des 22 membres de la Ligue Arabe. Elle deviendra effective le 7 mai après son adoption par la Jordanie, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, l'Algérie, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis et l'Autorité palestinienne.
    Les ministres de l'Intérieur ou de la Justice des membres de la Ligue avaient déjà paraphé cette convention au Caire. Les signataires s'engagent "à ne pas commanditer, financer ou commettre d'actes terroristes conformément aux législations propres à chaque pays". Une pleine coopération sécuritaire et judiciaire est prévue entre les pays signataires, notamment l'échange d'informations sur les activités terroristes et l'extradition des personnes accusées d'y être impliquées.

    · Bombardement de réfugiés: Belgrade et l'OTAN se rejettent la responsabilité
    Belgrade et l'OTAN se sont mutuellement rejeté la faute mercredi, après l'attaque dénoncée par les Serbes, de deux convois de réfugiés dans l'Ouest du Kosovo, opération qui a fait plusieurs dizaines de morts.
    Selon un porte-parole du Ministère yougoslave des Affaires Etrangères, au moins 75 personnes ont été tuées et 25 autres blessées par des frappes de l'OTAN. Les bombardements ont touché deux convois comptant au total plusieurs milliers de personnes, selon le Centre d'information serbe à Pristina, chef-lieu de la Province.
    Le porte-parole de l'OTAN, Jamie Shea, a déclaré mercredi que l'alliance a ouvert une enquête.

    · Mme Bhutto condamnée à cinq ans de prison
    L'ancien Premier ministre pakistanaise, Mme Benazir Bhutto, et son mari, Asif Ali Zardari, ont été condamnés jeudi à cinq ans de prison chacun pour corruption. Le juge qui a prononcé le verdict a en outre ordonné au couple de payer une amende de 8,6 millions de Dollars.
    Mme Bhutto et son mari, actuellement à l'étranger, peuvent faire appel de ce jugement devant la Cour Suprême pakistanaise.

    · Berlin redevient la capitale politique de l'Allemagne
    Avec l'inauguration du nouveau Reichstag lundi, le pouvoir politique de l'Allemagne réunifiée s'apprête à reprendre ses quartiers à Berlin 50 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale et la défaite nazie. Le Bundestag (chambre basse du Parlement) ne se réunira toutefois que pour une session symbolique dans ses nouveaux locaux. Le déménagement des députés ne doit avoir lieu qu'en juillet. Cette inauguration va cependant donner le signal du retour du Parlement et du chancelier à Berlin après un demi-siècle d'absence, même si les députés ouest-allemands ont siégé occasionnellement au Reichstag après sa reconstruction dans les années 60. Le bâtiment a été longtemps déserté pendant. Toute assemblée plénière y avait été interdite par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l'Union soviétique, les quatre puissances victorieuses de 1945 qui se partageait la souveraineté sur Berlin.

    · Israël: Le chef du parti Shass emprisonné
    Le chef du parti intégriste israélien Shass, le rabbin Arieh Déri, a été condamné jeudi à quatre ans de prison ferme pour corruption, fraude et abus de confiance. M. Déri, un allié-clé du Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu, a également été condamné à 62.500 Dollars d'amende, après un procès qui a duré cinq ans. Avec 10 députés au Parlement, le Shass, qui regroupe des Juifs orientaux et notamment marocains, est le troisième parti israélien par ordre d'importance, après le Parti Travailliste et le parti de droite Likoud.


    Administration: Le plan de redéploiement du personnel en bonne voie


    Le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, M. Aziz El Hussein, a annoncé mercredi que son département est en train de mettre la dernière touche au plan de redéploiement du personnel des différentes Administrations. Ce projet, a souligné le ministre, est élaboré en coordination avec les représentants des fonctionnaires et les différents secteurs concernés "pour remédier à la mauvaise répartition que connaissent un grand nombre d'administrations publiques".

    A.B. (AFP, MAP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc