×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:456 Le 04/03/1999 | Partager

    Socialisme: La méthode Blair
    "Nous devons aller plus loin, être audacieux". Devant le congrés du Parti des Socialistes Européens (PSE), le Premier ministre britannique Tony Blair a fait savoir la formule du socialisme britannique. "Les partis de gauche ne doivent pas être seulement les partis de la justice sociale, ils doivent aussi être les champions de la petite entreprise et des travailleurs indépendants", a-t-il lancé aux 500 délégués du PSE. Le gouvernement Youssoufi devra s'en inspirer.

    Israël-Liban: La logique électorale intervient
    La question du retrait israélien du Liban domine la campagne électorale en Israël et ce, à la suite des pertes subies par l'armée de l'Etat hébreux au Liban Sud. M. Benjamin Netanyahu, quant à lui, est dans une position pour le moins inconfortable. Entre l'affirmation du chef de la diplomatie Ariel Sharon sur "le report des élections pour permettre un retrait du Liban Sud" et les tiraillements électoraux entre les Likoud et le Travaillistes, M. Netanyahu n'a pas encore définitivement tranché sur le retrait du Liban.

    Artisanat: La FAO sollicitée
    C'est pour bénéficier des différents programmes d'aide au développement que M. Hassan Maouni, secrétaire d'Etat chargé de l'Artisanat, a sollicité l'intervention de la FAO, représente M. Mohamed Rouighui au Maroc. Tout en affirmant la disposition de la FAO à apporter un soutien institutionnel, M. Rouighui a mis en relief l'approche intégrée adoptée par la FAO incluant des programmes de développement aussi bien socio-économiques qu'écologiques.

    Plus de tension entre la Jordanie et le Koweit
    Nouveau revirement dans les relations diplomatiques entre le Koweit et la Jordanie. "Les relations entre nos deux pays sont retournées à la normale", a déclaré, mardi 2 mars, le chef de la diplomatie koweitienne Sabah Al-Ahmed Al-Sabah, à l'issue d'un entretien avec son homologue jordanien Abdel-Ilah Al-Khatib. Ce dernier doit assister, en outre, à la cérémonie de réouverture de l'Ambassade de Jordanie au Koweit, fermée en 1991 en raison de la position jugée proirakienne du Royaume hachémite lors de la crise du Golfe.

    USA: George Bush junior aux présidentielles
    M. George Bush junior a annoncé, mardi 2 mars, sa précandidature à la Maison Blanche. A 52 ans, le fils de l'ancien Président George Bush s'apprête pour les présidentielles où il affronterait notamment le vice-président démocrate Al-Gore. Alors que les durs du Parti Républicain semblent être en perte de vitesse, le profil modéré et l'écrasante victoire avec laquelle il a été réélu au poste de gouverneur du Texas, en novembre dernier, renforcent considérablement les chances de M. Bush junior, est-il précisé à l'AFP.

    Mexique: Le PRI fête ses 70 ans au pouvoir
    "L'imperturbable" Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI) mexicain fête aujourd'hui ses 70 ans à la tête du Mexique. "Un record synonyme d'une rare stabilité qui s'est effectué au prix d'une dictature parfaite, tellement déguisée que personne ne s'en rend compte", estime M. Profirio Munoz, ancien président du PRI.
    Fondé le 4 mars 1929 par le général Plutarco Elias Calles, le PRI est confronté aujourd'hui à un profond processus de restructuration interne.


    Conférence de Washington: Le Maroc marque son territoire


    Présidée par M. Al Gore, la Conférence Internationale de Washington sur la lutte contre la corruption, qui s'est déroulée du 24 au 26 février, a été l'occasion pour la délégation marocaine de passer en revue les réalisations dans le domaine de la réforme de l'Administration et de lutte contre la "mal-administration". Mission accomplie pour M. Houcein Aziz, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, qui présidait la délégation marocaine. Devant ce riche parterre composé par les représentants de plus de 80 pays et une vingtaine d'institutions et d'ONG internationales, M. Aziz a cité notamment le travail concernant "le pacte de bonne gestion autour duquel le gouvernement met en oeuvre un programme de mise à niveau de l'Administration et du service public en général".

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc