×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:309 Le 18/12/1997 | Partager

    · CFG: Pas de banque commerciale en vue
    Dans un communiqué rendu public cette semaine, CFG indique qu'elle «n'a en aucun cas l'intention de créer une banque commerciale ni pratiquer l'activité de banque commerciale». Celle-ci, «caractérisée par la collecte des dépôts des épargnants et la distribution des crédits aux entreprises, ne fait pas partie des métiers stratégiques de notre groupe», poursuit-elle. La banque d'affaires souligne également qu'elle «n'a pas, à ce jour, sollicité l'agrément en tant qu'IVT (intermédiaire en valeur du Trésor) auprès du Trésor marocain». En revanche, elle compte explorer en collaboration avec ses partenaires institutionnels «toutes les voies réglementaires afin de pratiquer au mieux les métiers visant à rendre liquide l'ensemble des compartiments du marché des capitaux».

    · Médecins: Attention rayonnements!
    Révolution juridique dans le domaine de la radiologie. Deux décrets, l'un sur la protection contre les rayonnements ionisants, l'autre sur leur utilisation à des fins médicales, viennent d'être publiés au B.O. Les textes, qui traitent tous les aspects de la radiologie, risquent de susciter beaucoup de remous au sein de la profession médicale. Désormais l'utilisation des rayonnements ionisants (rayons X, gamma et autres) à des fins thérapeutiques ou de diagnostic est interdite aux médecins non-spécialistes en radiologie. Même les chirurgiens-dentistes ne sont pas épargnés. Ceux qui utilisent des rayons ionisants lors des clichés de dents doivent porter un appareil (dosimètre) permettant de mesurer les quantités émises. Si cette mesure n'est pas observée, le MSP adresse, en cas de contrôle, un PV au médecin et peut même transmettre le dossier au tribunal.

    · La RAM dans les écoles
    Pour le lancement de son produit «Univers Magique» destiné aux 2-12 ans, la RAM entame une tournée dans les écoles primaires ce jeudi 18 décembre. Première étape, l'Ecole Italienne à Casablanca.

    · Apurement fruits et légumes
    L'arrêté du ministre des Finances, du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat du 5 novembre 1997, en cours de publication au BO, vient d'instituer en faveur du secteur d'exportation des fruits et légumes les taux d'apurement des comptes d'importation temporaire qui sont de 99% pour les emballages et de 98% pour les accessoires. S'agissant des déchets irrécupérables, leur mise à la consommation sera effectuée sur la base d'une valeur nulle. Ces dispositions sont applicables à compter du 20 novembre 1997.

    · 432 brevets déposés à l'OMPI sur 11 mois...
    De janvier à novembre1997, 432 brevets d'invention ont été déposés à l'Office Marocain de la Propriété Industrielle (OMPI), soit une hausse de 51% par rapport à la même période de l'année dernière. Au mois de novembre, 29 dépôts ont été enregistrés, dont 7 provenant de résidents et 22 de non-résidents. Sur ces 29 dépôts de brevets, la médecine et hygiène caracole ce mois-ci en tête (9) suivie de très près par l'industrie chimique (8).

    ·...et 2.904 marques et 367 dessins et modèles
    Avec une très légère baisse de 0,6%, les dépôts de marques à l'OMPI ont atteint de janvier à novembre 1997 2.904 contre 2.923 à la même période de l'année dernière. De leur côté, les dépôts des dessins et modèles industriels se sont élevés à 367, enregistrant une progression de 8%.
    Au mois de novembre 1997, 206 dépôts de marques ont été enregistrés, dont 88 à Casablanca, 38 hors Casablanca et 80 de non-résidents. Ici, c'est l'agro-alimentaire qui arrive en tête (112), suivi par la chimie et parachimie (60). Toujours au mois de novembre 1997, 25 modèles et dessins industriels ont été déposés, dont 21 à Casablanca et 4 hors Casablanca. Par secteurs d'activité, le nombre le plus élevé de dépôts se retrouve dans le textile et cuir (17), suivi de très loin par la chimie et parachimie (5).

    · Mines : Guenfouda cédée
    Un accord a été signé le 11 décembre entre le Bureau de Recherches et de Participations Minières (BRPM) et la Société Marocaine de Produits Réfractaires et Céramiques (SMAPREC) concernant l'exploitation des argiles de Guenfouda, Province de Jerrada.
    Le contrat stipule que le BRPM cède le gisement d'argiles à la société SMAREC qui entreprendra la réalisation d'un plan de développement à même d'avoir des retombées socio-économiques favorables dans la région.
    · Forêt: Phase II Gefrif
    La convention de financement pour la 2ème phase du projet «Gefrif» pour la protection et la gestion des écosystèmes forestiers du Rif a été signée le 12 décembre. La contribution de la Commission Européenne pour la phase II correspond à plus de 80% du coût total avec un don de 21 millions de DH, le coût total étant évalué à 25 millions de DH. Dans la phase I, sa participation s'est élevée à 86% du total avec 27 millions de DH.

    · Pêche: Un centre de formation
    Le Japon vient d'accorder au Maroc un don de quelque 87 millions de DH pour la création, à Larache, d'un centre de qualification en matière de pêches maritimes. Le projet consiste en la construction, sur une superficie de 2,38 ha de bâtiments de classes de formation, d'ateliers et salles de travaux pratiques, d'un bâtiment administratif et d'un internat conçu pour accueillir 60 élèves. Le projet comprend également, entre autres, la fourniture d'équipements et appareillages didactiques tels que: Un navire-école (type chalutier) et des équipements pédagogiques (navigation, pêche et communication...).

    · IAV-MPM: Convention
    Le Ministère des Pêches Maritimes et l'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II ont récemment signé une convention-cadre de coopération. Objectif: Renforcer et diversifier l'encadrement et les compétences nécessaires pour soutenir l'effort de développement du secteur halieutique national.

    · Développement local
    Le développement local a désormais son association: L'ADL. Cette Association a pour mission de susciter, appuyer et promouvoir les initiatives locales de développement dont la finalité répond aux besoins des populations et favorise leur participation active aux efforts d'amélioration de leur bien-être matériel et moral.

    · Une école pour les filles de 12-15 ans
    Un groupe de femmes, parrainé par l'Institution Tahar Sebti, a entrepris de construire une école, à 18km de Marrakech sur la Route d'Ourika. Cette école sera destinée à l'alphabétisation et à l'apprentissage profession-nel bénévoles de la broderie, la couture, le tricot et autres techniques de travaux manuels d'artisanat. Elles seront 150 jeunes filles de douze à quinze ans et plus à suivre une formation de deux ans et bénéficier, en plus d'une éducation de base en matière d'hygiène, de santé, de puériculture et de planification familiale. Objet d'une généreuse dotation, la construction de «Riad Zitoune» est pratiquement terminée. Pour en assurer les finitions et l'équipement, le comité de l'école organise, le 26 décembre à partir de 21h, une soirée Chaâbana avec tombola au restaurant Bahia (près du Palais Bahia).

    · Fiscalité de l'entreprise
    La 3ème édition de «Fiscalité Marocaine de l'Entreprise», ouvrage de Mohamed Marzak, docteur d'Etat en Fiscalité, vient de paraître. L'auteur y décrit et analyse les implications fiscales des actes et faits réalisés par l'entreprise en tant qu'agent économique qui naît, vit et peut disparaître.

    · Cervantes on line
    Un centre interactif baptisé Centre Virtuel Cervantes (CVC) vient d'être ouvert dans le réseau de l'Institut espagnol. Les cibernautes intéressés par l'espagnol ou le monde hispanique trouveront au «http://cvc.cervantes.es» plus de 1.300 pages avec des textes, des images et des sons. Le site électronique donne accès au matériel indispensable à l'étude de la langue espagnole, à l'information sur l'actualité culturelle de l'Espagne et d'hispanoamérique, à des documents historiques, des bases de données, des forums de débat à «l'Oteador», espèce de fouineur de la sélection des meilleures pages en espagnol qui se trouvent sur Internet.o

    · Pour sauvegarder Fès
    La ville de Fès s'est vu doter 84,08 millions de DH par la Banque Mondiale pour des opérations de sauvegarde. Ce prêt servira au financement de la percée de nouveaux accès, l'aménagement d'une place publique et la réalisation des aires de stationnement d'une capacité de 1.000 véhicules. Il permettra également l'organisation et l'amélioration des opérations de collecte des déchets avec l'aménagement de décharges, le curage de maisons en ruine et l'évacuation des amas de déchets. Un second prêt de la Banque Mondiale d'un montant de 83,84 millions de DH sera contracté prochainement par le Maroc pour financer également des projets de sauvegarde et de réhabilitation de la médina de Fès.

    · Pages jaunes: Nouvelle édition
    La nouvelle édition de l'annuaire «Les Pages Jaunes du Maroc» est disponible. En plus de la mise à jour des données, cette nouvelle formule comporte une partie «Infos utiles» pour toutes démarches administratives ainsi que le plan du centre-ville de Casablanca. Elle se veut un véritable outil professionnel.

    · 48ème congrès de l'AIEST
    Les préparatifs du 48ème Congrès de l'Association Internationale des Experts Scientifiques du Tourisme (AIEST), qui se tiendra à Marrakech du 30 août au 5 septembre 1998, vont bon train. L'association "est réunie récemment pour sa session d"automne à la même ville afin de faire le point sur ses activités et discuter des dispositions prises par le Comité Marocain d'Organisation concernant le prochain congrès.

    · MBA High-Tech
    High-Tech organise en collaboration avec Saint Thomas Aquinas à Sparkill (New York) un programme MBA pour les étudiants se destinant aux carrières de management. Il est ouvert aussi bien aux étudiants ayant bénéficié d'une formation complète en management qu'à ceux qui n'ont que des notions élémentaires dans ce domaine. Le programme inscrit de nouveaux étudiants au début de chaque trimestre. Entrée prochaine le 12 janvier 1998.

    · Les Taïwanais au Maroc
    Des hommes d'affaires taïwanais rencontreront leurs homologues marocains le 22 décembre au siège de la CCIS de Casablanca à partir de 10h. Trente secteurs seront représentés par 14 entreprises. Pour plus d'informations contacter le (02) 26.43.27.

    · Conférence Ginsberg: Report
    La conférence animée par l'ambassadeur des Etats-Unis, M. Marc Ginsberg, prévue le 17 décembre, a été reportée au 6 janvier prochain. Elle se tiendra à la Salle Mustapha El Khaoudy à la MAP.

    · Commerce international: Soutenance
    MM. Abdeljabbar Bouroua et Noredine Rabhi soutiendront leur mémoire pour l'obtention du diplôme du Cycle Supérieur de Commerce International le 19 décembre à 17h à l'ISCAE.
    Le thème de l'étude porte sur «Le marché d'exportation: Cas du marché allemand (pantalons pour hommes).
    Les membres du Jury seront les Prs Ali Sadouk, Ali Defali et Mohamed Bouyahyaoui. Andreas Siegel, conseiller en Affaires économiques à l'Ambassade d'Allemagne sera l'invité d'honneur de cette soutenance.

    · Agent de voyage: Comment communiquer?
    L'Ecole Spéciale de la Formation Professionnelle (ESFP) avec le soutien de la RAM et l'Association des Agences de Voyages organise une séminaire sur le thème: «La bonne Communication d'un Agent de Voyage». Il se déroulera le 24 décembre à l'hôtel Sheraton Casablanca.

    · Jurisprudence et mutations économiques
    Du 18 au 20 décembre, un colloque sous le thème «Jurisprudence de la Cour Suprême et mutations économiques et sociales» sera organisé par la Cour Suprême. Cette rencontre débutera au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salle des Conférences Ahmed Balafrej), le 18 décembre, et se poursuivra jusqu'au 20 au siège de la Cour suprême.

    · Déchets solides: Quelles solutions?
    Un des principaux problèmes que doit résoudre le Maroc est la gestion des déchets solides urbains devenant de plus en plus abondants: 9 millions de tonnes par an. En cause: l'accroissement de la population et de la consommation, l'urbanisation et l'industrialisation. En dépit des efforts déployés par les communes, de graves défaillances subsistent encore au niveau de la collecte, de l'évacuation et du traitement des déchets. Conséquences: dégradation de l'environnement urbain, menace pour la santé, pour les ressources, notamment.
    Le séminaire "les déchets solides urbains, quelles solutions pour les villes marocaines?", qui se tiendra à Fès le 19 décembre, organisé par le RAME (Réseau des Associations Marocaines pour l'Environnement), en partenariat avec le Secrétariat d'Etat chargé de l'Environnement et la Wilaya de Fès, a pour but de proposer des solutions adaptées à notre contexte, économiques et respectueuses de l'environnement.


    Jurassic park



    Un haut cadre de l'Administration achète une Seat Ibiza, modèle standard, le 24 juillet chez le concessionnaire de la marque Bavaria Motors à Salé. Il demande à ce dernier d'y ajouter quelques options. Aussitôt dit, aussitôt fait. La voiture est livrée à son propriétaire.
    Le 10 octobre, l'automobile stationnée dans le garage de l'immeuble prend feu, sans raison apparente. Le procès verbal de la police conclut à une défaillance technique. La voiture est toujours sous-garantie, cela ne devrait pas poser a priori de problèmes. Mais le concessionnaire non satisfait dépêche un expert de la maison mère. Un mois et demi toujours pas de réponse. Le propriétaire du véhicule contacte le concessionnaire. «Voyez avec la maison mère, nous ne pouvons vous donner une suite», explique-t-il. Moralité: le fonctionnaire est toujours sans voiture et les échéances des traites elles tombent imperturbablement.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc