×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager

    · Enfants des rues
    Ils sont âgés de 11 à 18 ans, certains ont fui la misère, d'autres le divorce des parents, le remariage ou la violence et ont choisi de vivre dans la rue. Terre des Hommes et L'Heure Joyeuse, deux associations d'aide aux enfants démunis, ont entrepris une action dite "Opération enfants des rues de Casablanca" pour essayer de réinsérer ces jeunes.
    Elle organisent les 25 et 26 mai, à l'occasion de la Journée Nationale de l'Enfant, des journées portes ouvertes à l'Ecole Victor Hugo. Au programme: jeux, spectacles, restauration, exposition et stands d'informations.

    · 2M: Débat manqué
    La réunion de la commission de l'information, de la culture et des affaires islamiques tenue le mardi 21 mai au Parlement pour l'examen de la situation de 2M n'a pas duré une heure. Le ministre de la Communication, M. Driss Alaoui M'Daghri n'a même pas achevé son exposé et le débat n'a pas eu lieu. Explication officielle: une autre commission était convoquée à la même heure.

    · Nouvelles listes électorales
    Les nouvelles listes électorales devant remplacer celles en vigueur depuis 1992 nécessiteront deux mois pour leur mise en place définitive. C'est en tout cas ce que rapporte Libération en citant M. Driss Basri. Selon notre confrère, le projet de loi relatif à la mise en place de ces nouvelles listes électorales générales était au centre, mardi 21 mai, d'une réunion entre les élus de l'opposition, membres de la commission parlementaire de justice et le ministre d'Etat à l'Intérieur M. Driss Basri.

    · Francophonie économique
    Le Grand prix "Arc-en-ciel" de la Francophonie récompensera un homme, une entreprise et une initiative. Le prix, créé par le Bureau International du Forum Francophone des Affaires (BIFFA), vise à permettre au public d'appréhender la notion de la francophonie économique.
    Chaque comité national aura à choisir des candidats qu'il proposera à un jury international dont le Pr Habib Malki est membre.

    · Journée de soutien de Transparency Maroc
    "Sur le plan des faits, Transparency Maroc existe à travers le soutien que lui témoigne la société civile". M. Bachir Rachdi, membre du conseil de Transparency Maroc, semble satisfait des travaux de la journée organisée le 18 mai sous le thème "Le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption". Quatre organisations étaient à cette journée: la Ligue Marocaine pour la Défense des Droits de l'Homme, l'Organisation Marocaine des Droits de l'Homme, l'Association des Droits Humains et le Comité de Défense des Droits de l'Homme.
    Il est à rappeler que les autorités refusent toujours d'accuser réception de la demande d'agrément de Transparency Maroc.

    · Irak: Enfin de la nourriture
    Larmes de joie, danses et tirs de balles. L'Irak a finalement accepté de signer l'accord avec l'ONU, allégeant l'embargo international en vigueur depuis août 1990. L'accord "pétrole contre nourriture" va permettre à ce pays d'exporter du pétrole pour la première fois depuis six ans. Ainsi, Bagdad pourra vendre du brut pour un montant de 2 milliards de Dollars sur une période de six mois pour acheter de la nourriture, des médicaments et des produits de première nécessité. Cet accord serait renouvelable si le Conseil de Sécurité estimait qu'il a été respecté dans les limites des termes de la résolution 986.

    · Le Festival de Cannes fête le Royaume-Uni
    La Palme d'Or du 49ème Festival de Cannes a été décernée à "Secrets et mensonges", de Mike Leigh. Le film a été doublement récompensé puisqu'il a valu à Brenda Blethyn le prix d'interprétation féminine pour son rôle de la mère blanche d'une fille noire. La grande déception du festival reste la sélection française qui n'a pas beaucoup séduit le jury. Un prix de consolation cependant, celui du scénario pour Jacques Audiard, subtil réalisateur de "Un héros très discret". Le prix d'interprétation masculine est revenu à Daniel Auteuil qui le partage avec Pascal Duquenne pour le film "Huitième jour" du Belge Jaco Van Dormael. De justesse, les Américains décrochent le prix de la mise en scène pour "Fargo" des frères Coen. Si "Crash" relève du mauvais coup, et en dépit des sifflets du public, son réalisateur canadien David Cronenberg s'est pourtant vu attribuer pour "son "audace" et son "originalité" le prix spécial du jury.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc