×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Regard sur l'actualité

    Par L'Economiste | Edition N°:223 Le 28/03/1996 | Partager

    · Maroc-UE:Partenariat agro-industrie

    Le colloque international sur le "partenariat Euro-Maroc dans l'agroindustrie, potentialités et développement", s'ouvre aujourd'hui à Marrakech. Organisé par la CCI, avec le concours de la Commission Européenne et en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture, le Ministère du Commerce Extérieur et le CMPE, il se tiendra jusqu'au 30 mars 1996.
    Les règles du jeu pour les exportations agricoles sont en place. Des études ont été menées dans le cadre du Projet de Promotion de l'Agribusiness au Maroc (PPAM), financées par l'USAID, sur leur compétitivité.

    · Qui finance la Caravane?

    Dans notre article sur la "Caravane de l'export" publié dans la présente édition, en page 24, il est à préciser que le soutien de

    Dyna PME n'est pas d'ordre financier et que celui de la Délégation de l'Union Européenne n'est pas encore arrêté.

    · Taux de remplissage maximum... dans les tribunaux

    Les procès reprennent. Drogue, contrebande, dilapidation de deniers publics, il y a de tout, ou presque. Le procès des douaniers s'alourdit de deux nouveaux accusés, et celui de la drogue à Salé vient d'être estimé mûr pour être enfin jugé. Et pendant ce temps-là, les contrebandiers attaquent au sabre des douaniers dans l'Oriental. La purge est toujours une affaire délicate.

    · Bulgare à la bière

    Après avoir vendu de la bière bulgare périmée, le député de Had Ouled Frej va devoir se trouver un petit coin tranquille pour faire ses comptes, loin des copains de l'UC, qui, craignant la contagion, l'ont "démissionné", aussi "sage" fût-il (il faisait partie de la commission des sages). Personne ne veut plus entendre parler d'Ezzahraoui. Aucun responsable ne pourra intercéder en sa faveur, sachant que, par les temps qui courent, il est bon pour la santé de se faire petit en attendant que cela se tasse. Quelle tête feraient les amateurs qui se sont imbibés, comme des éponges, de schoumensko ignorant que la date de péremption a été collée et recollée au gré des mouvements des stocks. Homme d'affaires et député de surcroît, Ezzahraoui, dont le nom, quand il est donné à un bus, évoque pour l'homme de la rue une épave dangereuse, vient donc d'ajouter une autre tête à son tableau de chasse, la sienne.

    · Infrastructures de basse-cour

    Qu'il pleuve ou qu'il vente, les routes marocaines resteront égales à elles-mêmes, pleines de bosses, de nids de poules et autres reliefs de basse-cour. C'est que, dès le départ, elles ont été construites de travers. Peut-on admettre, à un moment où le débat sur la qualité mobilise tout le monde, que des boulevards soient pleins de défectuosités alors qu'ils sont fraîchement goudronnés? A croire que personne ne s'en aperçoit. Pourtant, une route, une rue ou un boulevard est un bien économique qui doit obligatoirement être produit suivant des normes précises en vue de satisfaire les usagers. Jusqu'à maintenant, ni les maîtres d'oeuvres ni les maîtres d'ouvrages ne semblent inclure les goûts et les désirs des automobilistes et encore moins des piétons dans leurs prévisions. Illustration: le boulevard Bir Anzaran à Casablanca.

    · Orient-Occident reconnue d'utilité publique

    La fondation Orient-Occident, animée par Yasmina Filali, a été reconnue d'utilité publique par un décret du 2 février. Les dons qui lui sont versés peuvent donc être déduits fiscalement.
    La Fondation avait organisé à l'automne 1994 un raid sur les traces de Saint Exupéry. Son projet de bibliothèque avance, un comité de parrainage est en cours de formation et des architectes élaborent un plan.
    Par ailleurs, une exposition itinérante sur le cheval arabe est en préparation à l'Institut du Monde Arabe. Orient-Occident est logé à Soread France.

    · Contact israélien

    Le bureau de liaison d'Israël au Maroc vient de s'offrir le luxe d'un bulletin mensuel "Contact", dont le premier numéro, daté de mars 1996, a été entièrement consacré à l'économie. Ainsi, après l'économie de la guerre, Israël inaugure, par ce biais, la nouvelle ère de l'économie de la paix dont la communication représente un élément important de l'arsenal. Israël n'est manifestement pas adepte du profil bas car, malgré les incidents de la semaine culturelle israélienne, leur combativité, commerciale notamment, reste des plus intenses.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc