×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Eco-Consom

Regard sur l'actualité

Par L'Economiste | Edition N°:222 Le 21/03/1996 | Partager

· Mutations des entreprises dans les pays en développement

Sous l'égide de Sa Majesté le Roi Hassan II, l'Aspen Institute Italia organise une conférence internationale sur le thème: Les mutations des entreprises dans les régions en développement. Cette conférence, qui se déroulera à Marrakech les 22 et 23 mars, sera présidée conjointement par M. Abdellatif Filali et M. Carlo Scogniamilio, président du Sénat italien et président de Aspen Institute Italia.

·Intégristes contre USFP

Depuis quelque temps, en fait depuis le retour de ses dirigeants de l'exil, l'USFP donnait des signes aux mouvements islamistes, montrant sa disponibilité à collaborer. Que s'est-il passé après? Certainement pas une évolution vers l'entente si on en juge par le dernier affrontement qui a eu lieu dans l'enceinte universitaire entre étudiants de l'USFP et étudiants de la mouvance islamiste. En tout cas, si on en croit N. Amaoui, dirigeant important du parti de l'opposition, les liens seraient définitivement rompus.

· La violence contre les femmes devant le tribunal

L'Association Démocratique des Femmes du Maroc, le Centre d'Ecoute et d'Orientation Juridique et Psychologique pour femmes agressées et l'Association Solidarité Féminine organisent le 23 mars à Casablanca le Tribunal des Femmes Contre la Violence. Une manifestation symbolique qui parlera de la violence conjugale, du harcèlement sexuel sur le lieu de travail, du problème des petites bonnes, de l'inceste, de la répudiation, du viol et des problèmes des mères célibataires.

· L'école de la route

Le permis de conduire, c'est à 16 ans qu'on peut l'obtenir. Mais cela veut-il dire qu'il faut attendre cet âge pour commencer le dur apprentissage du code de la route? En fait, aux Ministères des Transports et de l'Education, on pense plutôt qu'il faut inculquer les règles de bonne conduite automobile (en plus de la bonne conduite tout court, bien sûr) au moment où l'individu peut encore assimiler le plus possible, c'est-à-dire quand il est très jeune. Forts de cet constat, les deux Ministères vont collaborer ensemble pour introduire l'enseignement du code de la route à l'école.

·

· Fêtes meurtrières

Après les fêtes de fin d'année qui laissent sur les trottoirs quelques dizaines de morts, les fêtes de fin d'études font elles aussi des victimes. Dans une banlieue de Manille aux Philippines, une discothèque a été ravagée par un incendie qui a fait tomber le toit, ensevelissant ainsi quelque 150 joyeux fêtards dont la majorité étaient des étudiants réunis pour célébrer la fin de l'année scolaire. Comme quoi, il n'y a pas que les guerres ou le terrorisme qui tuent.

· Sauvons la Maâmora

La forêt de la Maâmora était l'une des plus vastes forêts de la Méditerranée. Elle vit actuellement une situation de dérive, sur les plans environnemental et socio-économique, "dont les conséquences sont inévitablement désastreuses et elle mérite une attention particulière de la Recherche et de la Décision forestière. La pérennité de la subéraie ainsi que la qualité de l'environnement littoral sont mises en question". C'est ainsi qu'à l'occasion de la journée mondiale de l'Arbre du 23 mars 1996, l'Association Bouregreg, en collaboration avec le Ministère de l'Environnement et l'Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs de Salé, organisent une journée d'étude sur le thème "Sauvons la Maâmora", le 25 mars 1996, au siège de l'Association à Salé. Parmi les objectifs de la journée figurent la problématique de la situation actuelle de la Maâmora suite à un diagnostic sur l'état de sa dégradation, une réflexion sur la politique de réhabilitation et de développement de ce patrimoine, ainsi que la sensibilisation des politiques et des décideurs.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc