×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Réaménagements de l’article 19
Addoha: Pas d’impact sur les résultats

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. Les différents partenariats sont concrétisés à travers plusieurs grands projets. Les logements économiques du Groupe bénéficieront de l’exonération totale de l’IS jusqu’en 2012 - L’Economiste: Les réaménagements annoncés de l’article 19 auront-ils un impact négatif sur la marge bénéficiaire du Groupe Addoha? - Noreddine El Ayoubi: Nos résultats ne seront pas affectés du fait que l’ensemble des logements économiques, actuellement en cours de réalisation au niveau du Groupe, est couvert par des conventions conclues avec l’Etat. Ces logements bénéficieront, en vertu du principe de la non-rétroactivité de la loi, de l’exonération totale de l’IS jusqu’en 2012. Je tiens également à préciser à ce propos qu’Addoha a entamé, immédiatement après son introduction en Bourse, une politique de diversification de son offre à travers plusieurs projets de haut standing qui contribueront, au cours de la période 2008-2012, à la réalisation de 50% du chiffre d’affaires. Le récent partenariat avec le groupe espagnol Fadesa entre dans ce cadre.Je rappelle enfin qu’au titre de son activité relevant du haut standing, soumise à impôts, Douja Promotion Groupe Addoha bénéficie d’une réduction de 25% de l’IS durant les années 2007, 2008 et 2009 suite à son inscription à la cote de la Bourse de Casablanca.- Comptez-vous à l’avenir continuer à investir dans le logement économique en dehors des conventions déjà signées? - Evidemment que nous continuerons à investir dans le segment du logement économique! Cependant, au titre de certains de nos programmes, nous serons contraints pour maintenir nos marges au même niveau que celui indiqué dans notre business plan, de revoir à la hausse le prix de vente des logements en tenant compte du renchérissement du foncier et de l’impact du nouveau régime fiscal. - En 2006, le Groupe Addoha a conclu plusieurs partenariats. Pouvez-vous nous en faire aujourd’hui le point? - Les partenariats que vous avez cités ont aujourd’hui un contenu concret. Les sociétés communes sont opérationnelles et chacune d’elles développe des programmes immobiliers à travers plusieurs villes du Royaume. C’est ainsi que dans le cadre du rapprochement avec Al Qudra, nous réalisons actuellement un programme de 360 villas économiques à Tamesna et nous lancerons début 2008 un nouveau projet résidentiel à Larache sur un terrain de 50 hectares environ. Le partenariat avec la Somed est également très bien avancé. Il donnera lieu à un important programme portant sur plus de 15.000 appartements et 1.000 villas environ, outre la construction de plateaux de bureaux et de divers équipements.- Et le partenariat avec Fadesa?- Dans le cadre du partenariat avec Fadesa, plusieurs programmes de haut standing sont, soit déjà en cours de réalisation, soit seront lancés incessamment. Je citerai notamment les projets «Atlas Golf Resort» et «Bahia Golf Resort » à Marrakech développant une surface plancher de plus de 1 million de m² couverts, «Bouskoura Golf City» de 550.000 m² couverts, «Smir» et «Laguna Smir » à proximité de Kabila de 400.000 m² couverts … D’autres projets, dont le foncier est identifié, sont actuellement en cours d’étude.Je rappelle qu’avec les opérateurs espagnols, Addoha a conclu également un autre partenariat avec le Groupe Gilmar en vue de la réalisation à Tanger du projet «Tanjah Beach and Golf Resort» comportant une zone résidentielle de 3.200 appartements et 110 villas, un parcours de golf de 18 trous et plusieurs équipements de loisirs. La commercialisation de ce projet, prise en charge par une structure spécialisée basée en Angleterre, connaît un très fort succès.- Le partenariat avec l’Etat relatif aux projets de Rabat est-il aussi bien avancé? - Absolument. Le programme «Ryad Andalous» à Hay Ryad-Rabat est actuellement en cours de construction et celui de «La Plage des Nations» sera lancé au début de l’année 2008.- Avez-vous des projets à l’international?- Nous examinons actuellement des projets avec nos partenaires Al Qudra et Fadesa aussi bien au Maghreb, en Afrique subsaharienne qu’en Europe. D’autres opportunités en Amérique latine sont également en cours d’étude. - Vous venez d’annoncer le lancement d’un important programme de logements économiques à Meknès. Pouvez-vous nous en dire quelques mots?- Le dernier programme en date de Douja Promotion Groupe Addoha concerne en effet la ville de Meknès où, pour la première fois, nous investirons dans un important programme immobilier estimé à 2 milliards de dirhams. Cet investissement est une suite logique au succès commercial que nous avons enregistré dans notre politique de déploiement régional. Le projet est composé de 10.000 logements économiques et 850 villas sur deux terrains de 86 hectares acquis en septembre 2007 (NDLR: ces terrains ne figurent ni dans le business plan du Groupe, ni dans la réserve foncière de 2.307 hectares constituée au cours du 1er semestre 2007). Les travaux de construction seront entamés avant la fin de l’année en cours. Propos recueillis par Said MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc