×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Rapport d’étonnement
Le Japon ou le génie de la précision

Par L'Economiste | Edition N°:2126 Le 10/10/2005 | Partager

. L’avenir comme une obsession. Un système très performant malgré de nombreux emplois «inutiles». Trois piliers de la morale: politesse, hygiène et ponctualitéIl fonce! il fonce droit sur le péage de l’autoroute! Nous allons directement à l’accident. Non! voilà la barrière qui se lève, sans personne pour la manœuvrer. Et nous passons sans ralentir. La voiture est équipée d’une puce de paiement. Jusque-là rien de surprenant: on est en Asie, avec les champions de l’informatique. Mais c’est le Japon, donc tout est calculé au dixième de seconde, au dixième de millimètre... Ce souci de la précision poussé à l’extrême n’est pas réservé aux machines qui communiquent entre elles: les hommes aussi sont tenus de se formater à la seconde et au millimètre près, ou presque. Peut-être que tout le Japon ne fonctionne pas sur ce mode de l’hyperprécision, mais c’est cette organisation qui domine ce pays. Pour les Japonais, il y a trois vertus fondamentales: - La politesse, que l’on pratique la tête toujours baissée et ce d’autant plus que le Japonais voudra honorer son interlocuteur; en effet, politesse et humilité se confondent: plus on est important, plus on a de pouvoir, et plus on doit se montrer poli donc humble envers les autres; - L’hygiène, que l’on pratique partout, dans les lieux publics comme dans les lieux privés: des rues entières sont interdites de fumer; dans celles où c’est permis, des cendriers publics sont installés et régulièrement vidés et lavés. Il faut s’y arrêter, griller sa cigarette, soigneusement écraser le mégot dans les cendriers avant de reprendre son chemin. Il est impoli de fumer en marchant. - La ponctualité, que l’on pratique avec ardeur et une affectation quasi religieuse. Les horaires doivent strictement être respectés. Et ils le sont, qu’il s’agisse des rendez-vous ou ceux des trains, des avions. Et puisque vous êtes ponctuel, personne ne vous fait attendre et tout marche ainsi. Le Japon et les Japonais constituent une société impressionnante de précision. Le réglage si minutieux du péage autoroutier n’est qu’un exemple parmi des centaines d’autres, qui frappent fortement l’esprit des citoyens d’autres pays. Le Japon est une société méticuleusement organisée. Pour cette raison, elle tourne à plein régime. Très industrialisé, extrêmement développé, le Japon n’est pourtant ni l’Europe, ni les Etats-Unis. C’est beaucoup plus et plus en avance sur le plan technologique et très différent sur le plan du fonctionnement social et politique. Ensuite, et surtout, c’est une société totalement tournée vers le futur. Par exemple, en Europe ou aux Etats-Unis, les grandes entreprises présentent à leurs visiteurs leurs réalisations actuelles et passées. Au Japon, elles vous présentent exclusivement leur vision du futur, et pas seulement de manière théorique. Elles exposent et font fonctionner leurs prototypes, mise au point pour dans 20 ou 30 ans!Toyota fait essayer sa voiture individuelle du futur: une espèce de siège roulant, intelligent communicant avec les autres sièges roulants, de manière à ce qu’il n’y ait pas de collisions possibles. Naturellement ces sièges roulants savent reconnaître et éviter les obstacles, suivre un plan. La multinationale nippone présente aussi ses robots humanoïdes: ils peuvent faire tout ce que fait l’homme, y compris jouer d’un instrument de musique.C’est ainsi que l’on voit monter sur scène un orchestre d’humanoïdes pour jouer un morceau de rock endiablé, et ce d’une manière très professionnelle. De son côté, Panasonic a réalisé ce que Bill Gates avait promis: un mur de maison intelligent, que l’on commande avec une simple bague. Le mur est télévision, multimédia, console de jeux, téléphone, caméra, bureau de travail... Les entreprises et l’Etat japonais mettent 3,1% du PIB dans la recherche et développement (2,2% en France).La société japonaise est une société de précision, y compris dans les relations sociales. Le respect de la hiérarchie est si fort qu’il est intériorisé. C’est un des éléments fondamentaux de l’organisation et du fonctionnement de la société. La notion de hiérarchie ne doit pas être comprise comme elle l’est au Maroc. Plus on est puissant plus on doit se montrer humble et poli, et l’on sera parfaitement obéi, justement pour cela.Le manquement est fortement sanctionné par la morale, avant d’être sanctionné par les règles et les lois. Il faut souligner que la morale est une référence constante et déterminante dans la société japonaise.L’exceptionnelle précision de cette société, qui a inventé les cercles de qualité, entretient la productivité et donc la compétitivité de son tissu industriel. Cependant, et malgré la rudesse de la compétition mondiale (rappelons que la société la plus proche, la Chine, pratique une féroce compétition par les coûts), le Japon ne se sépare pas facilement de ses travailleurs. Sans doute l’héritage traditionnel et féodal y est pourbeaucoup, mais cela n’explique pas que ce soient des jeunes que l’on voit partout, remplissant des emplois, qui nous paraîtraient parfaitement inutiles. Ils sont partout, vous saluant avec respect, devant l’ascenseur, à l’entrée du restaurant, à celle de l’usine. Leur présence, qui est évidemment un surcoût, est considérée comme faisant partie de service dû aux clients ou aux visiteurs.Les jeunes Japonais remettent en question l’ordre des choses, du moins selon ce que disent les adultes. En effet, pour autant que l’on puisse voir, cette remise en cause est bien loin de ce que sont capables d’imaginer les jeunes occidentaux ou Marocains. Comme toutes les sociétés riches, mais en plus fort que les autres, le Japon souffre de la dénatalité. L’indice de fécondité est tombé à 1,3 (3,1 au Maroc et 1,9 en France). Autrement dit, le Japon se suicide relativement vite, mais il n’accepte pas l’immigration et compte développer une politique nataliste. Apparemment, ce n’est pas gagné et les Japonais sont plus doués pour inventer des robots que pour faire des enfants!


Multipartisme unipolaire

COURANT septembre, les Japonais ont renouvelé la Chambre des représentants. Contrairement à ce qu’annonçaient les commentateurs européens, le Premier ministre sortant a reconquis son portefeuille, et ce avec une majorité confortable. Le parti libéral démocrate qu’il dirige est en réalité au gouvernement de manière quasi continue depuis 1955.Dans le fond, le système japonais est un «multipartisme unipolaire», selon l’expression consacrée par les politologues. Un parti dominant recueille autour de 40% des voix, il n’a donc pas la majorité absolue et ne peut pas gouverner tout seul. Il se maintient constamment au pouvoir en formant sans cesse des alliances avec d’autres partis. Pour certains analystes politiques japonais, le système politique n’est que façade. Le véritable pouvoir est en fait détenu par l’association patronale, regroupant les dirigeants des plus grands groupes de l’économie japonaise. Le système politique est donc un Etat au service de l’entreprise et non l’inverse.


Maroc: Chirurgie esthétique et poisson

C’EST par le poisson et la chirurgie esthétique que les Japonais connaissent le Maroc!Quand le repos biologique a été instauré, certains restaurants de Tokyo avaient posé une petite affiche. Cette dernière expliquait que le prix du poisson avait augmenté, c’était parce que le Royaume du Maroc avait institué un repos biologique dans ces eaux. Quant à la chirurgie esthétique, c’est une grande vedette de la télévision qui était venue au Maroc pour changer de sexe. L’opération, conduite avec succès, a rendu le Maroc très célèbre.Abdelmounaïm DILAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc