×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Ramadan: 7 mois de préparation chez Marjane

Par L'Economiste | Edition N°:2862 Le 17/09/2008 | Partager

. La machine des promotions s’emballe dès Chaâbane. Tracts, PLV magasins, radio… POUR les grandes et moyennes surfaces, Ramadan est le rendez-vous décisif de l’année. De la fréquentation de ce mois exceptionnel qui dope le ticket moyen à la caisse dépend souvent l’issue des performances annuelles. Il faut donc mettre tous les atouts de son côté pour répondre aux attentes des consommateurs qui affluent par milliers tous les jours aux magasins. Dans les magasins Marjane, la fréquentation augmente en moyenne de 30% durant cette période. Le rayon de l’alimentaire est de loin le plus «visité». La maîtrise du référencement des fournisseurs est donc capitale afin d’éviter le phénomène de rupture de stocks.Chez Marjane, le management décrète la mobilisation des équipes au moins sept mois à l’avance pour des produits importés d’Asie. Par ces temps de tension sur les capacités du fret maritime, c’est une précaution minimale. Pour les produits locaux, il faut compter en moyenne trois mois, révèle Nisrine Sebti, responsable communication de Marjane Holding.«Tout commence par une analyse de l’année précédente. Ensuite, nous déterminons les besoins par produit», poursuit la responsable Communication de Marjane Holding. Vient enfin l’étape des discussions avec les fournisseurs afin de déterminer les commandes et organiser les livraisons. La préparation se fait à l’avance et rien n’est laissé au hasard. L’anticipation se fait 2 à 3 mois avant pour les produits alimentaires (lentilles, dattes, pois chiches, miel, beurre, sucre, thé, café, farine, oeufs, lait et produits dérivés, produits d’aide à la pâtisserie....). Idem pour les produits non alimentaires, notamment le petit-électroménager et les appareils de cuisson, sur lesquels se concentre une grosse demande durant le Ramadan. Cependant, la grande surface n’attend pas Ramadan pour lancer les promotions. L’emballement commence le mois précédant le Ramadan. C’est ce qui explique également que le pic des ventes est enregistré une semaine avant Ramadan chez Marjane.Mais l’activité exceptionnelle du Ramadan ne nécessite-t-elle pas un renfort en effectifs? A l’évidence non. Les magasins de la chaîne d’hypermarchés de l’ONA fonctionnent à moyens constants. «Il n’y a pas de recrutement ou de formation spécifique pour le personnel, sauf pour la pâtisserie marocaine où, selon les besoins, les magasins font appel à des produits traiteurs», précise Sebti.Jalal BAAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc