×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rabat/lycée Moulay Youssef
Enfin la rénovation enclenchée

Par L'Economiste | Edition N°:2854 Le 05/09/2008 | Partager

. Le coût du projet s’élève à 12 millions de DH. Le début des travaux avant novembre prochainEnfin, le lycée Moulay Youssef, grand établissement scolaire de la capitale, bénéficiera d’une opération de rénovation totale. Il faut dire que la décision de rénovation de ce lycée légendaire a trop tardé, compte tenu de la situation dégradée d’une grande partie de ses locaux. Comme c’est le cas des dortoirs de l’internat où logent les élèves des classes préparatoires. Alors que ces derniers constituent la future élite du pays. Ils arrivent à rejoindre les grandes écoles prestigieuses de France et reviennent au pays pour occuper des postes de commande des grandes entreprises publiques et privées. 12 millions de DH ont été accordés sur le budget du ministère de l’Education pour cette opération. Le marché a été lancé et l’ouverture des plis est programmée pour la fin de la semaine prochaine. Dans ce cadre, il est prévu l’aménagement des laboratoires pour les disciplines de physique et de chimie ainsi que celles des sciences de l’ingénierie. La réfection des dortoirs et la construction des vestiaires pour l’éducation physique figurent également au menu. «Le début des travaux est prévu avant novembre prochain pour s’achever en septembre 2009, date de la rentrée scolaire 2009/2010», signale Ahmed Zaaraoui, directeur du lycée. Pour ce dernier, le grand problème posé est comment piloter ce chantier durant toute l’année sans que les travaux ne perturbent la bonne scolarisation des élèves. A signaler que leur nombre s’élève cette année à 900 inscrits. A cela s’ajoutent 500 élèves dans les classes préparatoires pour les grandes écoles. Pour la première catégorie, une solution a été trouvée. Elle consiste à les envoyer au collège Ibn Khaldoun, situé au quartier L’Océan, où la direction a pu y trouver des locaux libres.

Perturbation pour les classes prépa
Ces derniers ont été aménagés pour accueillir les 900 lycéens et le personnel administratif. Par contre le scénario envisagé pour les classes préparatoires pourra susciter le mécontentement des élèves et leurs parents et même celui de certains enseignants. Pas d’alternative pour la direction. Les élèves des classes prépa vont rester au lycée. «Il sera exigé de l’entreprise en charge des travaux d’organiser le chantier par zone pour ne pas trop perturber les élèves dont les études nécessitent la concentration et un environnement favorable pour l’assimilation», indique Zaaraoui. Mais dans la pratique, il serait difficile d’assurer les bonnes conditions de travail pour les élèves, surtout que la durée du chantier est assez longue, selon un professeur de physique dans les classes prépa. Il fallait mieux profiter de ce chantier pour retaper le lycée dans son ensemble. Mais le budget alloué, semble-t-il, est insuffisant.Autre problème, la question d’hébergement de la majorité des élèves sera aussi posée. Pour la direction, la solution consiste à garder uniquement les élèves qui habitent hors Rabat. Mais la nature des études des classes prépa nécessite le travail en groupe. De notre correspondant,Nour Eddine EL AISSI
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc