×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rabat/Infrastructures: Les grands chantiers dans les délais

Par L'Economiste | Edition N°:3129 Le 15/10/2009 | Partager

. Le pourcentage d’accomplissement entre 50 et 100%. Trois mégaprojets livrés fin 2010LA capitale administrative est toujours en plein chantier. Le rythme des travaux s’accélère afin que les délais de livraison soient respectés. L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, chargée d’assurer la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre des infrastructures et ouvrages publics de la zone de Bouregreg (AAVB), a fait le point, mardi dernier, sur les grands projets en cours à Rabat. Selon Lemghari Essakl, directeur général de l’AAVB, «les travaux relatifs à la réalisation des grands ouvrages, actuellement en voie de concrétisation sur les rives du Bouregreg, avancent tant pour ce qui est des chantiers du nouveau Pont Moulay El Hassan, du tramway, et du tunnel des Oudayas que de la cité de Bab Al Bahr». «Hormis cette dernière dont la première tranche est livrable en 2011, le pourcentage d’accomplissement de l’ensemble des autres projets se situe entre 50 et 100%, et le rythme de réalisation s’accentuera encore plus dans les mois à venir pour une livraison fin 2010», précise-t-il. Essakl a aussi évoqué, lors du point de presse, l’importance de la publication du plan d’aménagement spécial ainsi que son impact juridique, économique et social, sur la capitale. Par ailleurs, et en réponse à une question de L’Economiste concernant le projet «Amwaj», Essakl a promis la reprise prochaine des travaux sur ce site, et ce au terme d’un processus de restructuration interne de Sama Dubai, partenaire majoritaire du projet avec l’AAVB, la CMR et la CDG. . Bab Al Bahr, un centre d’animation pour 2011Le projet Bab Al Bahr porte sur un montant d’investissement de 750 millions de dollars (5,7 milliards de DH) et s’étend sur une superficie de 30 ha dont 530.000 m2 plancher dédiés à des unités résidentielles, hôtelières, tertiaires ainsi qu’un ensemble de pôles d’animation et de loisirs dont la Cité des arts et des métiers. Fruit d’une joint-venture entre l’AAVB et Al Maabar International Investments d’Abu Dhabi, «ce projet avance bon train», rassure-t-on auprès de l’agence. En effet, les études architecturales et techniques des fronts «marina» et «fluvial» sont déjà achevées. Les travaux gros œuvres de ces deux fronts sont en cours, avec des pourcentages de réalisation de 20% pour le secteur marina et de 10% pour le fluvial. Pour rappel, ces fronts abriteront des terrasses permettant aux résidents de profiter d’un paysage exceptionnel. Des résidences et une promenade ponctuée de restaurants et de cafés le long des plans d’eaux sont également prévues. Quant aux lots techniques et secondaires, ils seront entamés en 2010 avec l’objectif d’achèvement pour le deuxième semestre de 2011. Pour ce qui est des travaux de la Cité des arts et métiers (ruelles sinueuses, verdures, musées, galerie d’expositions, etc.), ils sont au stade de démarrage (10%). Leurs fondations devraient s’achever avant la fin de l’année en cours. Selon le calendrier prévisionnel de l’AAVB, les travaux des corps d’état techniques seront entamés dans un mois, au fur et à mesure que les plateformes et fondations spéciales seront libérées. Aussi, toutes les études architecturales et techniques seront achevées durant le deuxième semestre de l’année 2010. La livraison de la première séquence de Bab Al Bahr est prévue pour 2011. . Le tramway se concrétiseDepuis le lancement du projet de tramway, avec le démarrage de la déviation des réseaux en février 2007, les travaux perturbent sérieusement le trafic. Pour rappel, ceux de la plateforme ont été lancés en automne 2007. «A ce jour, 75% de ces travaux sont en cours de réalisation», indique Loubna Boutaleb, directeur du projet tramway à l’AVVB. Un an après (automne 2008), l’on a procédé à la pose des rails ainsi qu’aux travaux du Centre de maintenance. A ce propos, «l’approvisionnement des rails et leur pose sont bien engagés et la première soudure du rail a été réalisée à la mi-octobre 2008», fait rappeler Boutaleb. Et d’ajouter: «L’avancement de la pose des rails sur les fronts ouverts est arrivé à 60%». Quant à l’aménagement urbain, lancé en juin dernier, il est toujours en cours. Aussi, plusieurs fronts de travaux sont engagés sur les villes de Rabat et Salé, et ce, sur un linéaire de près de 17 km. Ces travaux d’infrastructures concernent l’élargissement des voiries, les terrassements, le multitubulaire, les massifs de ligne aérienne de contact, le béton de fondation, la pose des rails, etc. A Rabat, et au niveau de la 1re ligne, tous les fronts de travaux sont ouverts hormis le tronçon Maa Al Ainaine - Bab Al Irfane - Rue de Baghdad qui le sera après confortement de la plateforme. Reste à ouvrir également le tronçon rue du Congo - Roudani sur la 2e ligne. A Salé, tous les fronts sont ouverts sauf le tronçon pont rail ONCF - Carrière. A noter que la fabrication des rames a démarré en février 2009 et la validation de la première mise en rame a eu lieu le mardi 25 août 2009. La première rame sera reçue en avril 2010. Pour rappel, les véhicules prévus dans le cadre du projet sont climatisés, à plancher bas pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, de dimensions 2,65 m de largeur et 60 m de longueur (2 véhicules de 30 m) et d’une capacité de 580 voyageurs par rame, équivalente à la capacité de 10 à 12 bus.. Le pont Moulay El Hassan aura 100 ans«Le pont Moulay El Hassan sera livré durant le deuxième semestre 2010». Nadia El Kasmi, directeur du projet pont Moulay El Hassan à l’AVVB est très optimiste quant au respect du délai d’achèvement des travaux. «Les étapes de réalisation de ce pont ressemblent à un jeu de Lego. Nous procédons, d’une manière progressive, à l’assemblage des éléments du projet», précise-t-elle. Et d’ajouter que «le futur pont se distinguera d’une part par son architecture et son insertion urbaine et d’autre part par sa grande technicité». En effet, la réalisation de ce projet fait appel à des techniques de pointe, novatrices et qui en font un ouvrage d’art s’inscrivant dans la durabilité et la pérennité. A ce propos, les bétons utilisés dans les infrastructures et les superstructures sont des bétons de hautes performances assurant une durée de vie de l’ouvrage de 100 ans. A l’heure actuelle, les travaux de fondations profondes sont achevés avec 600 pieux et 87 semelles réalisés. «Ces travaux représentent à eux seuls 16.047 ml de forage, 36.574 m3 de béton et 4.950 tonnes d’acier», précise El Kasmi. Aussi, le chantier a amorcé depuis juin 2009 une nouvelle phase, dernière ligne droite qui le mènera à son achèvement, à savoir les travaux de superstructure, notamment la préfabrication des éléments. En effet, les travaux de réalisation des piles des divers ouvrages du pont connaissent un avancement de 51% avec 21 piles réalisées sur 41. Par ailleurs, les études d’exécution ont pris en compte l’ensemble des mesures nécessaires à la protection contre les courants vagabonds induits par le passage du tramway. Les travaux relatifs à ces dispositions sont intégrés dans les différentes parties d’ouvrages concernées. Pour ce qui est du pont, la première palme de l’arc central est réalisée et stockée. Les travaux de la rampe du tramway connaissent, quant à eux, un avancement global de 30%. Pour la réalisation de la plateforme du tramway de la rampe de Sidi Makhlouf, des travaux de soutènement de la falaise sont déjà en cours. Ils devront s’achever les prochains jours. La préfabrication des éléments du viaduc de Salé est quasiment achevée avec 54 poteaux (100%), 27 pré-poutres (100%) et 86 palmes sur 150 (57%). . Le tunnel des Oudayas prêt dans un an L’essentiel des travaux du tunnel des Oudayas a déjà été réalisé. «Il ne reste plus que le bétonnage des deux tubes du tunnel, l’étanchéité de la tranchée couverte côté esplanade et quelques travaux, notamment de la paroi berlinoise», indique M’hamed Ben Hamich, directeur du projet tunnel des Oudayas à l’AAVB. Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc