×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

"Entrepreneures": Les Marocaines à l'école canadienne

Par L'Economiste | Edition N°:49 Le 15/10/1992 | Partager

L'Association des Femmes d'Affaires du Québec (AFAQ) a entrepris, du 28 au 30 septembre à Rabat, "une mission d'échange et d'expertise" auprès des femmes d'affaires marocaines.

La rencontre de l'AFAQ avec les membres de l'ESPOD (Association Point Départ) est une rencontre d'information, de formation et de partenariat. Elle s'inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale maroco-canadienne.
Le réseau de l'AFAQ créé en 1981, compte 3.500 membres. Cette association présidée par Henriette Lanotôt entend "exporter son savoir-faire et le partager avec les femmes "entrepreneures" d'autres pays". C'est ainsi qu'en Avril 1992, AFAQ a effectué une mission, similaire auprès des femmes chefs d'entreprises tunisiennes. Cette mission, affirme Mme Lanotôt, a connu "un vif succès, à tel point qu'un suivi des échanges a été engagé".

Du Networking au partenariat

Les participantes à cette rencontre ont bénéficié de l'expertise canadienne dans le domaine de la communication, du Networking et de la gestion d'entreprise.
L'atelier Networking, conçu sur le modèle américain, a permis aux femmes qui y ont participé d'apprendre à développer leur réseau d'affaires.
Les entrepreneures devaient procéder pendant la durée de cet atelier à faire une évaluation de leur réseau. Le réseau est une sorte de corporation animée par un esprit de solidarité et un sentiment d'appartenance.
Par le biais de rencontres informelles, de bulletin d'information, de répertoire ou d'organisation d'événements, le Networking devrait devenir pour les entrepreneures une "nouvelle manière de vivre" .
Le Networking permettrait ainsi aux femmes entrepreneures de faciliter le repérage des ressources d'affaires intéressantes.
A l'instar de l'AFAQ, l'ESPOD s'organise pour élargir son réseau qui compte déjà 150 membres.


Le deuxième atelier animé par la directrice de Communication et des Affaires Internationales de l'AFAQ était consacré à la communication. Celle-ci "constitue une fonction vitale de la gestion organisationnelle d'une entreprise". L'atelier communication a initié les participantes à la prise de parole en public.
L'atelier Stratégie de développement a incité les participantes à réfléchir sur elles-mêmes et sur leur entreprise avant de leur présenter certaines méthodes d'expansion et de gestion de la croissance. Un questionnaire distribué aux participantes leur a permis de faire le diagnostic de leur entreprise et leur profil en tant qu'entrepreneures.
L'analyse du produit ou du service, l'étude du marché, la gestion des résultats et du temps, les motivations et les objectifs constituent autant de questions auxquelles les jeunes entrepreneures doivent réfléchir pour gérer la croissance de leur entreprise.

Incursion des femmes

En plus des ateliers de formation, les membres d'ESPOD ont bénéficié de consultations particulières et d'informations sur les possibilités d'échanges commerciaux ou de partenariat.
Par ailleurs, les interventions de M. Roger Marceaux, conseiller aux affaires commerciales près l'Ambassade du Canada à Rabat et un représentant du Ministère du Commerce Extérieur, des Investissements Extérieurs et du Tourisme ont permis aux intéressées de s'informer sur les formalités concernant les échanges commerciaux. La rencontre AFAQ-ESPOD a établi les bases d'une première incursion des femmes d'affaires marocaines dans le domaine des échanges internationaux.
Cette initiative devrait déboucher sur des formules de partenariat ou de jumelage d'associations de femmes d'affaires.
Plusieurs organismes ont contribué à cette manifestation. Les partenaires canadiens à ce projet sont: l'Ambassade du Canada, l'Agence de Coopération et de Développement Internationale (ACDI), et l'APPUI.
Du côté marocain, l'Association Marocaine pour la Promotion de l'Entreprise Féminine a organisé cette rencontre avec la participation du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, cellule IFD et de la Banque Centrale Populaire.

Mohammadia HAJOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc