×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

"Com, com, comment" jouer et gagner ?

Par L'Economiste | Edition N°:22 Le 26/03/1992 | Partager

A l'initiative des étudiants d'ART'COM, école de design et de communication, a été organisé un jeu intitulé "com, com, comment", une balade culturelle destinée à favoriser les échanges inter-écoles et à "se faire connaître dans le milieu des affaires".
La manifestation, préparée depuis le mois de Décembre, était sponsorisée par Coca-Cola, Sochep-ress, La Maison du Blanc, Moror, l'Hôtel Hyatt Regency, Sigma Prim'rose qui ont offert la salle, les boissons, l'arrangement technique, des agendas électroniques, des sorties de bain, des ouvrages sur le Maroc, des livres de poche et des abonnements au CCF.
Dans une salle comble, les quatre participants, EFA, ESIG, ESG et ART'COM, se sont déchaînés pendant une heure et demie sur leurs champignons lumineux en répondant à des questions diverses portant sur la CEE ou les plus grandes femmes du monde, en passant par les villes impériales marocaines ou par "Les aventuriers de l'arche perdue". Les règles du jeu consistaient à répondre à des questions de culture générale, des questions visuelles (reconnaître tel endroit à partir de diapositives) où les équipes, composées chacune de quatre étudiants devaient faire preuve de rapidité. Les participants devaient également briller en répondant à des questions de définition, à des questions musicales en essayant de reconnaître Vivaldi, Mozart, Supertramp ou Yves Montand, et enfin choisir un thème sur cinq, cette dernière étape étant la loi du quitte au double. Chaque bonne réponse permettait à l'équipe d'augmenter son score de dix points. Pour le thème, quatre bonnes réponses sur cinq faisaient doubler le score.
N'ayant rien à envier à Rachid Fekkak de Diko, le présentateur, du haut de son micro, a joué à la perfection et jusqu'à la fin son rôle. Le jury, quant à lui, composé des différents sponsors, s'est efforcé de prendre au sérieux son rôle d'arbitre, avec toutefois certains dérapages hués par le public. En effet, l'inorganisation des participants et du public non encore habitués à ce style de jeu aidant, le jury se montrait dans certains cas intransigeant et vociférait parfois "ne vous battez pas"! Le sujet de discorde qui l'opposait aux participants et même au public était: "qui a sonné en premier"?
Le jeu, mené en trois étapes, a vu l'ESIG quitter le parcours avec 60 points suivi par l'ESG avec 130 points et ART'COM avec 280 points. Le grand gagnant de la soirée a été l'EFA remportant le gros lot (agendas électroniques et l'ouvrage "Les potentialités du Maroc") grace au score de 660 points.
Pour un premier "coup d'essai" apprécié du public, 2MI a proposé aux organisatrices de faire de ce jeu une rencontre périodique.o

M. O. et L. Tr.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc