×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Qui est le groupe Riad Motors

Par L'Economiste | Edition N°:2860 Le 15/09/2008 | Partager

. L’entreprise vient de rafler le marché du renouvellement du parc de camions. 1.800 unités visées par an. Autres activités: Les chantiers maritimes et le génie civilDiscrètement mais sûrement, le groupe Riad Motors Holding est devenu un géant de l’économie. 40 ans d’existence, 2 milliards de DH de chiffre d’affaires et plus de 2.500 employés, tous les voyants sont verts. Fondée par Riad Sahyoun, homme d’affaires d’origine palestinienne, la holding du même nom est actuellement composée de quatre filiales. «Je suis arrivé au Maroc avec ma famille en 1925. A l’époque, j’avais à peine 5 mois. Mon père travaillait comme forestier à Camp Boulhaut, actuelle Benslimane», raconte-t-il. Sahyoun n’est pas resté longtemps sur les bancs d’écoles. «J’ai quitté le lycée avant même de passer la seconde session du baccalauréat et j’ai travaillé comme ouvrier, ensuite j’ai été chef du service des stocks à Shell. Mon salaire était à l’époque de 437 DH». La pratique des petits boulots a donné à Sahyoun la passion du travail manuel. Il ouvre un atelier de ferronnerie, «qui deviendra le plus grand de tout le pays. Et comme j’ai touché un peu au génie civil dans les années 55, j’ai créé Somagec», raconte-t-il.La société compte à son actif la construction de tous les ports au Maroc, affirme le fondateur du groupe. Actuellement leader africain dans son secteur d’activité, la filiale a réalisé, au titre de l’exercice écoulé, un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de DH, pour un capital de 150 millions de DH. Ses effectifs varient entre 2.000 et 2.500 employés. Marina de Casablanca, port TangerMed, port militaire de Ksar Sghir, réaménagement de la vallée du Bouregreg, mosquée Hassan II, elle est ainsi impliquée dans les plus grands chantiers ouverts au pays. Somagec a aussi une vocation internationale puisqu’elle opère également à l’export. Ses principaux débouchés sont la Mauritanie, Sénégal, Egypte, Tunisie, Guinée Equatoriale à travers une filiale locale dirigée par Roger Sahyoun, etc.Le groupe Riad Sahyoun Holding est également présent dans la production d’équipements pour camions. Sa filiale spécialisée dans ce créneau, Mecomar, occupe la première place sur le marché. «Avant, je faisais appel aux services de la société italienne présente au Maroc, Somama. Elle avait au maximum 5% de part de marché. Je l’ai rachetée en 95 parce que j’étais insatisfait de la qualité du travail réalisé. Maintenant, nous détenons 90% au moins du marché marocain de fabrication des équipements d’assainissement solide et liquide», affirme le fondateur du groupe.Dotée d’un capital social de 70 millions de DH, elle emploie 300 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 300 millions de DH en 2007. Ses principaux clients? La presque totalité des administrations, offices, villes, municipalités et communes du Royaume. Principaux marchés à l’export: Mauritanie, Sénégal, Egypte, Tunisie, Guinée Equatoriale, etc.Somagec et Mecomar croulent sous la demande. Pour y faire face, elles sont obligées d’acquérir beaucoup de camions: 300 par an de divers modèles. Les dirigeants ne sont plus satisfaits de l’offre du marché. Ils décident alors de créer leur propre unité de production de camions, faisant jouer la synergie de groupe. Riad Motors voit le jour en novembre 2007.

60% pour le marché local
La nouvelle unité industrielle, spécialisée dans l’assemblage des camions importés de Chine, est en construction à Ouled Hriz, dans la région de Settat, et sera opérationnelle au mois de novembre ou décembre 2008 (cf. www.leconomiste.com). Coût du projet: 275 millions de DH. Le capital de Riad Motors s’élève à 15 millions de DH. Il sera porté à 40 millions de DH à fin 2008 avant d’être doublé à 80 fin 2009.L’argument commercial de Riad Motors est de taille. Les dirigeants affirment que leurs tarifs sont 20 à 30% moins chers que la concurrence, sans pour autant sacrifier la qualité.Riad Motors destine 60% de sa production de véhicules au marché local. Le reste de sa production sera équipé pour être exporté vers plusieurs pays d’Afrique, où le groupe est déjà connu: Sénégal, Mauritanie, Cameroun, Côte-d’Ivoire... Le Moyen-Orient et l’Asie constituent des marchés potentiels pour la firme.TPM (Transport professionnel Maroc) est la dernière-née du groupe Sahyoun, créée il y a à peine trois mois. Elle compte 150 employés et dispose d’un parc de 70 camions et bientôt de 300. Ses effectifs se montent à 150 employés. A plus de 83 ans, Riad Sahyoun est président du conseil de surveillance de son groupe. La retraite? «C’est pour les gens fatigués. De toute ma vie, je n’ai pris des vacances qu’une seule fois. C’était pour accompagner ma femme sicilienne dans sa ville natale. Pour une petite semaine», précise-t-il.

Camions...

La surface dédiée à la chaîne de montage, au stockage, à la logistique et à la distribution chez Riad Motors s’étend sur 100.000 m2. Le showroom et le service après-vente, eux, occupent 50.000 m2. Sa capacité de production de Riad Motors se situe entre 1.200 et 1.800 unités par an, mais elle peut être délocalisée à Soriac et atteindre 1.400 unités supplémentaires par an. Ses effectifs s’élèvent à 130. Il sera porté à 180 début 2009, puis à 300 fin 2012. Raison: le groupe vient de signer une convention de partenariat avec la Fédération nationale du transport routier (FNTR), programme pour lequel le gouvernement a débloqué un budget de 510 millions de DH étalé sur trois ans. Pour la fin de l’exercice 2008, les dirigeants du groupe tablent d’ores et déjà sur un chiffre d’affaires situé entre 360 et 450 millions de DH. «Notre objectif est de devenir le leader du marché des véhicules de gros tonnage à l’horizon 2010 avec une part de marché minimale de 20%, avoir un réseau de succursales dans 8 grandes villes à l’horizon 2010 et avoir la gamme complétée en 2010, notamment par l’introduction de véhicules pour transport de personnes (autobus et autocars)», explique Abdelaziz Azzam, directeur général administrateur de la holding Riad Motors. Ce dernier ajoute que «le groupe a pour vocation de contribuer à l’effort national de modernisation de l’économie du transport et conquérir une part significative de la croissance actuelle du marché par l’apport d’une offre novatrice».Hassan EL ARIF

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc