×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Quel devenir pour les salles de cinéma?

Par L'Economiste | Edition N°:2665 Le 04/12/2007 | Partager

. Un séminaire organisé les 8 et 9 décembre à Marrakech. Une initiative du Programme Euromed Audiovisuel IIDES films mais aussi des ateliers au menu de la 7e édition du Festival international du film de Marrakech qui se déroulera du 7 au 15 décembre. “Quel avenir pour le premier marché du film?», tel est le thème central du séminaire que le Programme Euromed Audiovisuel II organise les 8 et 9 décembre dans la ville ocre. D’ailleurs, un représentant de la Commission européenne est attendu pour l’ouverture de cette rencontre. Celle-ci sera divisée en trois sessions. La première s’intéressera à «La Distribution de demain: la recherche de synergies, la création de nouvelles structures, l’étude de succès et d’échecs, notamment dans la circulation sud-sud». La deuxième session mettra la lumière sur le volet de «La salle de demain: le numérique, le multiplexe, le cinéma art et essai». La dernière session concernera, elle, «Le public de demain: nouvelle communication, éducation, ciné-clubs». Etat des lieux. Dans un univers audiovisuel en perpétuelle évolution, le premier marché du film reste la salle de cinéma. «Jamais on a autant consommé d’images, au nord comme au sud. Chacun de nous a désormais accès aux films via le satellite et le DVD, Internet pour ceux qui y sont abonnés, et bientôt le téléphone portable», indiquent les organisateurs. Quel avenir au sud de la Méditerranée? Les organisateurs de ce séminaire pronostiquent un renforcement et repositionnement du secteur, l’éducation du public (piratage, aides) et l’amélioration de la circulation sud-sud, etc. Il semble que les salles restent un lieu unique et privilégié pour promouvoir l’identité et la diversité culturelle, outre la pérennité des cinématographies nationales (en assurant aux créateurs des recettes locales). De fait, le marché des salles connaît une évolution très contrastée depuis 10 ans. Pour avoir une idée sur ce qu’est la situation de chaque pays, l’atelier débutera par un état des lieux par marché des 10 pays et territoires Meda. De même, Menem Richa d’Euromed Cinémas avec Enrico Chiesa de Génération Grand Ecran, deux projets financés par l’UE, évoqueront l’action d’Euromed Audiovisuel II en faveur de la diffusion et de l’exploitation des films en salles. L’exploitation et la distribution de films se pratique principalement sur pellicule 35mm. De telles copies sont onéreuses à produire, de l’avis des spécialistes. La technologie numérique pourrait représenter une solution potentielle sachant que le coût de production est moindre. La piraterie dans les pays Meda représente également un problème pour la distribution et l’exploitation de films, bien que son impact diffère d’un pays à l’autre. Selon une enquête indépendante réalisée en 2005, en Turquie, le pourcentage de perte de marché due à la piraterie s’élevait à 41%, en Israël à 76%, alors qu’au Liban, ce chiffre n’était que de 4%.


Nord/sud

DE nombreuses organisations du nord et du sud de la Méditerranée ont été invitées à prendre part aux discussions lors de l’atelier de Marrakech, dont le Ciné City d’Amman en Jordanie, le Megarama au Maroc, Cinéart-Cinélibre à Bruxelles, le UK Film Council, Métropolis à Beyrouth, Sora Films à Alger, Birfilm à Istanbul, GoodNews en Egypte, Cirta Films à Constantine en Algérie, Propaganda Production à Tunis et la Cinémathèque El Sana à Nazareth.Fatim-Zahra Tohry

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc