×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Que signifie réellement le terme “nouvelle économie”?

Par L'Economiste | Edition N°:958 Le 15/02/2001 | Partager

. Transformation de l'économie? développement de secteur autour des NTI?… les significations se multiplient et la confusion s'installe . Lorsque le terme débarque en France, il est rapidement utilisé pour qualifier les start-up de l'InternetQu'est-ce que la nouvelle économie? Une transformation de l'économie dans son ensemble ou le développement d'un secteur d'activité autour des technologies de l'information? Une seule certitude: à peu près tous ceux qui emploient le terme ont leur définition. L'expression apparaît au milieu des années 90 dans la presse américaine. Certains économistes, consultants et journalistes s'attachent à cette question: comment les Etats-Unis peuvent-ils connaître une croissance sans inflation et sans interruption depuis le début des années 90? Réponse: le pays est entré dans une nouvelle ère. “C'est l'idée que la croissance est portée par les gains de productivité, explique Eric Brousseau, professeur d'économie à l'Université de Paris X (Nanterre). Ces gains étant liés à l'utilisation des technologies de l'information et reposant sur l'échange d'informations, ils ne génèrent aucune tension inflationniste sur les autres marchés”. Certains vont jusqu'à entrevoir la fin des cycles économiques et un changement des règles du capitalisme. La croissance serait ininterrompue, de même que la hausse des marchés boursiers.En 1997, le magazine américain Business Week, qui a contribué à populariser l'expression, ressent le besoin d'en repréciser le sens, dans un article intitulé “La nouvelle économie: ce qu'elle signifie réellement”. Réponse: “Deux tendances majeures à l'oeuvre depuis plusieurs années: la globalisation de l'économie [et] la révolution des technologies de l'information”.Mais en 1999, lorsque le terme débarque en France, il est rapidement utilisé pour qualifier les start-up de l'Internet (“les entreprises de la nouvelle économie”). Le terme devient “synonyme de ruée vers l'or, observe Thomas Serval, auteur d'une thèse sur l'économie de l'Internet. On a commencé à opposer nouvelle et ancienne économie et la Bourse s'est mise à sanctionner ceux qui n'investissaient pas dans les nouvelles technologies. On s'en est aussi servi pour désigner des phénomènes mal compris, pas théorisés”. Selon Jérôme Bouteiller, créateur d'un site d'information sur l'économie de l'Internet(1): “Le terme a servi à qualifier des sociétés qui perdaient beaucoup d'argent, mais dont le cours de bourse s'envolait. Le message était simple: «Vous n'y comprenez rien, c'est normal, c'est la nouvelle économie»”. Mais l'expression sert aussi à qualifier le secteur des nouvelles technologies (informatique, télécoms, logiciels) dans son ensemble. La confusion devient à peu près totale: un créateur de start-up dit garder un mauvais souvenir du temps où il travaillait “chez IBM, dans l'ancienne économie”. Dans le même temps, on qualifie couramment les démêlés judiciaires opposant Microsoft à l'Etat américain de “premier procès de la nouvelle économie”.Dès lors, autant se contenter de cette “évidence” énoncée par Alan Greenspan, le gouverneur de la banque centrale américaine, lors d'une conférence en 1998: “Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours «nouvelle»”. L. Ma.Syndication L'Economiste-Libération (France)(1) www.neteconomie.fr.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc