×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Putsh à Eurotunnel

Par L'Economiste | Edition N°:1743 Le 08/04/2004 | Partager

. La direction désavouée par les actionnairesLES actionnaires contestataires de l'exploitant franco-britannique du tunnel sous la Manche, Eurotunnel, s'apprêtaient hier mercredi à renverser l'actuelle direction du groupe. L'assemblée générale devrait officialiser le renversement de la direction actuelle par une coalition d'actionnaires individuels avec Jacques Maillot, ex-PDG du voyagiste Nouvelles Frontières. L'ancien président du Club Méditerranée, Philippe Bourguignon, candidat à un poste d'administrateur et qui devait prendre la présidence en octobre si la direction actuelle était confirmée, s'est retiré de la course après avoir reconnu sa “défaite”.Selon un décompte provisoire des pouvoirs obtenus par les deux camps et fourni par Eurotunnel mardi soir, la direction serait désavouée par les actionnaires. Jugeant “minces” pour elle les chances de rester en place, la direction a rassemblé des pouvoirs représentant 8,30% du capital mais les actionnaires contestataires 20,49%, dont l'immense majorité (17,72%) sont au nom de l'éditeur de publications boursières Nicolas Miguet. Un conseil d'administration d'Eurotunnel s'est réuni hier matin. A ce stade, il n'est pas possible de modifier l'ordre du jour de l'assemblée, et notamment la résolution proposant la nomination de Bourguignon. Cependant, cet ordre du jour peut être modifié en cours de séance. Une première assemblée sur les comptes 2003 devait se tenir hier en début d'après-midi et la seconde consacrée à la révocation de la direction.Les gouvernements français et britanniques ont réaffirmé qu'ils ne verseraient pas d'argent public au groupe en difficulté, plombé par une dette de 9 milliards d'euros. “Le gouvernement britannique observe la situation avec attention et espère que s'il y a une nouvelle direction, elle continuera à agir dans l'intérêt des passagers”, a indiqué le ministère des Transports britannique.Le secrétaire d'Etat français au Budget Dominique Bussereau a, quant à lui, affirmé qu'il n'était “pas question d'apporter de l'argent public”. “Pour l'instant, il s'agit d'une affaire interne à l'entreprise”, a-t-il ajouté. La présidence d'Eurotunnel devrait revenir à Jacques Maillot et la direction générale à Jean-Louis Raymond. Au total, plus de 1 milliard de titres ont été bloqués en vue de l'assemblée, soit 39% du capital de la société. M.Ak. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc