×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Psychologie
Une formation adaptée aux catastrophes

Par L'Economiste | Edition N°:1744 Le 09/04/2004 | Partager

. Cette discipline à part entière commence à être dispensée. Objectif: élaborer un plan d'assistance aux personnes en détresseSouvent elles restent enfouies jusqu'au jour où elles remontent à la surface. Les images de scènes atroces déclenchées par un souvenir deviennent alors des instruments de torture. Les psychiatres marocains en ont fait le constat surtout au lendemain des attentats du 16 mai où les images de personnes déchiquetées ont laissé des séquelles traumatisantes chez une population vulnérable. Les inondations que le Royaume a vécues et tout récemment le séisme d'El Hoceïma ont montré que la prise en charge psychologique des rescapés, familles de victimes mais aussi des intervenants et journalistes est une nécessité. Confrontés à des cas très spécifiques, les psychiatres et psychologues marocains ont pris conscience des enjeux et se sont réunis pour un premier séminaire de formation les 3 et 4 avril à Rabat. Organisé par l'Association marocaine des psychiatres d'exercice privé (AMPEP) et les laboratoires GlaxoSmithKline, il a regroupé 90 praticiens venant de toutes les régions du pays. Le professeur Louis Crocq, à qui le gouvernement français avait fait appel en 1995, y a aussi pris part. Il a été invité par l'Etat marocain pour assister les psychiatres qui se sont déplacés à El Hoceïma. «Cette référence mondiale en matière d'assistance psychologique en situation de catastrophe sera aussi l'invité du gouvernement espagnol la semaine prochaine pour former les intervenants auprès de la population traumatisée», indique Mohamed Jamaï, président de l'AMPEP. Les participants au séminaire ont tous convenu de l'urgence d'une formation qui permettra de mieux agir après coup. Par ailleurs, dans le cadre d'une démarche thérapeutique, une commission de l'AMPEP s'est déplacée du 13 au 17 mars à El Hoceïma. Elle a pu constater sur place l'ampleur des besoins en assistance psychologique. Un premier bilan a permis d'élaborer un projet d'intervention ciblé. «Mais ce n'est pas suffisant», souligne Jamaï. Il faut réfléchir à une stratégie qui prend en compte les zones à risque comme le nord du pays et aussi la ville d'Agadir, ajoute-t-il. L'objectif à terme est de mettre en place des structures opérationnelles qui peuvent intervenir en urgence et surtout efficacement. Cependant, le nombre de praticiens au Maroc reste très réduit. «Dans le secteur privé, ils ne sont pas plus de 80 psychiatres et psychologues privés. A El Hoceïma et régions, il n'y en a pas un seul», fait observer le président de l'AMPEP. Ce dernier souhaite que «l'Etat s'implique aux côtés de la société civile dans la formation et l'appui des psychiatres qui sont appelés dans l'avenir à intervenir en cas de catastrophe». Légitime, car lors du dernier séisme, des volontaires se sont déplacés en grand nombre. Toutefois, leurs interventions ont manqué d'efficacité puisqu'ils n'étaient pas formés pour ce type d'action. Pour les professionnels, la formation est impérative pour une meilleure conduite des opérations de sauvetage.


Déséquilibres

Toutes les personnes qui ont vécu une catastrophe ne développent pas les mêmes réactions. Cette thèse a été vérifiée par les spécialistes suite aux attentats du 16 mai à Casablanca. Certains s'adaptent facilement et font même preuve d'une bonne maîtrise de leurs émotions. Ils arrivent à surmonter le choc. D'autres sont plus enclins à en souffrir et, dans l'absence de soins adéquats, développent des déséquilibres difficilement réparables. Mostafa BENTAK

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc